RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du Rock

Le guitariste de Pearl Jam ne pense pas que le grunge a tué le hard rock

Stone Gossard de Pearl Jam
03 août 2022 à 08:07Temps de lecture2 min
Par Classic 21

Stone Gossard n’est pas d’accord avec l’idée bien connue selon laquelle la montée en puissance du grunge de Seattle a tué la scène hard rock et heavy metal au début des années 90.

Il s’explique notamment par le fait que le climat de l’époque était plus propice à écouter "de moins bons musiciens" au profit d’une "nouvelle forme créative de chaos et d’énergie".

Ayant grandi en écoutant tous ces genres de l’époque, Stone Gossard n’est pas près d’accepter que lui et ses pairs ont tué toute cette scène à l’arrivée d’albums comme Nevermind, Ten, Badmotorfinger et Dirt.

Il s’explique dans une longue interview pour VWMusic : "Je pense qu’il y a toujours un renouveau dans le monde, et avec celui-ci arrivent de nouvelles perspectives. Je pense que le hard rock stagnait à l’époque, ce qui a permis à ce que je qualifierais de "musiciens moins talentueux musicalement" de dire : "Hey, il y a un autre moyen de faire des chansons. Il y a un autre moyen de faire des morceaux durs. Et il y a une autre façon de créer du chaos et de l’énergie, une façon différente de la palette de couleurs que nous offre une chanson heavy metal"".

"J’ai grandi en écoutant du heavy metal. J’ai énormément écouté Motorhead, Iron Maiden, Mercyful Fate, Led Zeppelin et toute cette nouvelle vague de heavy metal anglais. J’étais à fond là-dedans."

"Et ado, je ne savais pas jouer comme eux, donc je me suis mis à faire ce que je savais faire. Et je pense qu’à la fin des années 80, il y avait une sorte d’attitude assez libre autour de l’art et la musique… Beaucoup de gens expérimentaient de nouvelles sonorités, et les groupes se sont formés autour de cela. Il y avait quelque chose de frais, que les oreilles captaient vraiment et qui avait un effet impactant sur tout le monde."

"Mais vous savez, bon nombre de ces groupes de heavy metal dont vous parlez sont toujours là, donc tout n’est pas mort. Bien sûr, beaucoup d’entre eux se sont reformés, et oui, certains sont morts, mais ça fait partie du cycle de la vie, non ? Il y a toujours énormément de fans qui aiment le hard rock, et j’en fais partie ! J’aime le hard rock depuis toujours, mais le renouveau et la renaissance font partie de l’art, je pense."

Et quand le journaliste lui a demandé s’il pensait, comme Gene Simmons de Kiss ne cesse de le répéter, que le rock est mort, il a répondu : "Qui sait, et qui s’en soucie ?"

"Honnêtement, Pearl Jam donne des concerts et on s’amuse, donc peu importe ce que nous faisons, on passe un bon moment et nos fans semblent en faire de même !"

L’interview est à lire dans son intégralité ici.

Sur le même sujet

Pearl Jam rend hommage aux victimes du 11 septembre avec Chad Smith des Red Hot

Journal du Rock

Eddie Vedder (Pearl Jam) rend hommage à Joe Strummer des Clash

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous