Trains pas comme les autres

Le Kenya : plongée au cœur de la nature sauvage

Lac Magadi

© Getty images

L’Afrique comme dans les rêves ! Voilà ce que nous promet Philippe Gougler. Des rêves de grands espaces, d’animaux sauvages, au cœur de la vallée du Rift où il s’aventure. Et comme c’est parti pour un très grand voyage, le Kenya fera l’objet, non pas d’un mais de deux numéros des Trains pas comme les autres.

 

Une vallée infinie faite de lacs de toutes les couleurs, de volcans et d’immenses plaines vertes : une belle invitation au voyage totalement dépaysant. L’exploration commence au fond de la vallée du Rift, dans une grande gare perdue au milieu de rien. L’une de ces gares construites par la Chine au milieu de la savane. Philippe Gougler y fait une première rencontre avec des Maasaï  qui lui font une démo de leurs armes, comme la machette, très utile si vous vous faites surprendre par un lion !

Un rendez-vous avec d’autres Maasaï , traqueurs de lions ceux-là, doit avoir lieu dans la savane, en fin de nuit. Chaque jour cette brigade patrouille pour les repérer et prévenir les tribus et les villages alentour de la présence de lions sauvages pour leur éviter une mauvaise rencontre. Ils préviennent aussi les éleveurs de la présence d’éléphants qui peut s’avérer dangereuse pour le bétail. Ainsi, hommes et animaux peuvent cohabiter harmonieusement. Philippe visite ensuite la ferme d’un éleveur et l’on voit que le bétail est disposé dans un enclos circulaire de façon à avoir une vue d’ensemble sur les bêtes sans jamais d’angle mort. Et lorsqu’arrive la présentation de sa famille, l’éleveur explique les coutumes des Maasaï  qui consistent notamment à avoir autant de femmes qu’on veut. Ici, la polygamie est normale, populaire même car elle est aussi un signe de pouvoir et de richesse. Petit moment gastronomique ensuite où l’on apprend qu’ils boivent du lait de veau mélangé à du sang pour avoir de la force, sorte de collation voire de petit-déjeuner qu’ils adorent mais que notre journaliste ne parviendra pas à avaler (bravo à lui d’avoir tout de même essayé !).

La suite se passe toujours dans la savane mais cette fois à bord d’une une draisine sur une petite voie ferrée perdue qui va le conduire jusqu’au lac Magadi : un magnifique lac de sel aux couleurs chatoyantes où viennent se poser des centaines de flamants roses et duquel l’on extrait du carbonate de sodium.

Changement d’ambiance avec un passage par la nouvelle gare de Nairobi et son ambiance d’aéroport pour filer vers la 2e ville du pays : Mombasa.

Femme d’une famille Masaï
Femme d’une famille Masaï © Capture d’écran

Un dernier arrêt – le meilleur ! – dans la luxuriante région de Kibwezi, au cœur de la réserve de Tsavo pour la visite d’un orphelinat pour éléphanteaux élevés en pleine nature. Les bébés viennent d’un peu partout dans le pays, leur mère a soit été abattue par des braconniers pour le commerce de l’ivoire, soit séparée de ses petits à cause des conflits armés, soit encore morte naturellement. Ici, ils sont élevés avec amour et compassion avant de repartir à la vie sauvage une fois adulte.

À la semaine prochaine pour la seconde partie de ce voyage merveilleux  au Kenya.

Des Trains pas comme les autres - Kenya partie 1, c'est ce dimanche 4 décembre à 21h35 sur La Trois, et en replay sur Auvio durant 90 jours.

Réserve de Tsavo : orphelinat d’éléphanteaux
Réserve de Tsavo : orphelinat d’éléphanteaux © Capture d’écran

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous