RTBFPasser au contenu
Rechercher

Beauté

Le maquillage permanent, la nouvelle obsession des jeunes

Le maquillage permanent, la nouvelle obsession des jeunes.
31 mai 2022 à 13:00Temps de lecture3 min
Par RTBF avec AFP

Micrograyling, microblading candy lips ou encore lip blushing... On ne compte plus les techniques de maquillage permanent ou semi-permanent qui se suivent et comptent toujours plus d'adeptes sur les réseaux sociaux.

Des sourcils aux lèvres en passant le regard, le maquillage permanent se révèle être un allié de taille au quotidien pour gagner du temps tout en affichant une mise en beauté naturelle - ou presque - sans effort.

Beauté post-Covid : peau saine et zéro make-up

La pandémie, à travers les confinements successifs et le port du masque, a bouleversé la routine beauté de nombreuses femmes à travers le monde. Exit le rouge à lèvres, le contouring et autres techniques pour afficher un teint parfait, l'accent a été porté sur le skincare, qui s'est substitué aux cosmétiques destinés à camoufler toutes sortes d'imperfections. Un phénomène qui perdure au-delà de la crise sanitaire et ce, même si le port du masque n'est aujourd'hui plus obligatoire dans la majorité des pays du globe.

Ces changements ont toutefois remis au goût du jour une tendance que l'on croyait tombée en désuétude : le maquillage permanent.

Très appréciées dans les années 1990, les techniques de maquillage permanent séduisent à nouveau les femmes comme les hommes en quête d'une beauté naturelle. Paradoxal ? Pas tant que cela puisqu'il s'agit de ne plus passer des heures dans sa salle de bains à multiplier les couches de fond de teint, anticernes et autres correcteurs et de tout miser sur le regard et la bouche à travers des sourcils et des lèvres parfaitement dessinés et subtilement colorés.

De quoi parle-t-on ?

Le maquillage permanent, la nouvelle obsession des jeunes.
Le maquillage permanent, la nouvelle obsession des jeunes. miljko

Si son nom semble évoquer une énième technique de make-up, le maquillage permanent se rapproche dans les faits plus du tatouage que du maquillage, à une exception près (et non des moindres) : il s'agit le plus souvent de dermopigmentation.

Il s'agit d'introduire du pigment via des micro-aiguilles dans la couche superficielle du derme.

Le procédé est bien moins profond que le tatouage, donc moins définitif puisque les pigments se décomposent au fil des années. Il permet le plus souvent de remettre de la couleur sur une zone précise, que ce soit pour donner de la consistance à des sourcils clairsemés, redessiner le contour des lèvres, colorer des lèvres pâles, voire agrandir le regard.

Si le maquillage permanent en a sans doute traumatisé plus d'un dans les nineties, les techniques ont amplement évolué ces dernières années pour offrir un rendu naturel et discret. Il n'est plus question de sortir d'un institut avec les sourcils figés ou pire, avec un contour des lèvres ultra-contrasté. L'objectif est aujourd'hui de gagner du temps avec une mise en beauté naturelle composée de teintes pâles pour s'offrir le luxe de sauter quelques étapes dans sa routine quotidienne mais sans excès. Un mot d'ordre qu'ont bien compris les professionnels qui proposent aujourd'hui l'ensemble de ces services.

Sourcils, lèvres et taches de rousseur

Les techniques de maquillage permanent sont aussi diverses que variées, avec un accent porté sur les sourcils. Le microblading (1,8 milliard de vues sur TikTok) est sans doute l'une des plus courantes puisqu'elle permet de reproduire un effet de poil via des pigments et donc de redéfinir la ligne des sourcils et de les épaissir en fonction du résultat souhaité. Le microshading offre un rendu poudré, comme si vous aviez utilisé à un simple crayon à sourcils. Plus récent, le micrograyling fonctionne sur le même principe si ce n'est qu'il s'adresse à celles et ceux qui ont une ligne naturelle plus complexe et souhaitent simplement limiter l'aspect clairsemé.

Mais le maquillage permanent est également un allié de taille pour les femmes dont le contour des lèvres s'est estompé avec le temps. Le candy lips compte parmi les techniques les plus populaires. Il permet de redessiner ce contour via un procédé de micro-pigmentation tout en ajoutant de la couleur, donc un effet plus volumineux.

Certaines y ont également recours pour corriger une éventuelle asymétrie.

Et si on veut aller encore plus loin, il est aujourd'hui possible de tracer un trait d'eyeliner, voire l'effet d'un ombre à paupières de façon permanente en quelques séances seulement, et même d'ajouter çà et là quelques taches de rousseur, la grande tendance du moment.

Attention toutefois : si le maquillage permanent s'estompe avec le temps (la durée dépend de nombreux facteurs dont l'âge ou l'exposition au soleil), mieux vaut toutefois bien réfléchir avant de passer à l'acte. C'est d'autant plus vrai pour les sourcils, dont les tendances évoluent aujourd'hui très rapidement. Les sourcils épais font par exemple l'unanimité depuis plusieurs années mais on a pu voir ces derniers mois plusieurs tentatives destinées à remettre au goût du jour les sourcils fins. N'oublions pas qu'en beauté comme en mode, les tendances se suivent mais ne se ressemblent jamais. 

Sur le même sujet

Entre body positive et summer body, le corps des hommes balance

Psychologie

Trois règles d'or pour faire tenir son maquillage malgré la canicule

Beauté

Articles recommandés pour vous