Economie

Le marché belge de l’e-commerce a grimpé de 33% l’an dernier, atteignant 11,7 milliards

Image d’illustration : commerce en ligne
10 mars 2022 à 10:26Temps de lecture1 min
Par Belga

Le marché belge du commerce électronique a continué de croître l’an dernier, de plus de 33% par rapport à 2020, pour atteindre plus de 11,7 milliards. C’est ce qui ressort du dernier baromètre en la matière de SafeShops.be. Fin décembre, la Belgique comptait un total de 56.642 boutiques en ligne.

Le baromètre e-commerce de cette association belge du commerce électronique cartographie le paysage en ligne à partir des données transactionnelles. Outre ce chiffre d’affaires de 11,7 milliards d’euros, les boutiques en ligne ont connu l’an dernier une augmentation significative, de 39% par rapport à 2020, du nombre de transactions : plus de 150 millions ont été enregistrées. "Tous les secteurs ne tournent pas à nouveau à plein régime depuis la crise corona, mais nous constatons donc qu’il n’est pas question de ralentissement de la croissance", commente Greet Dekocker, directeur général de SafeShops.be.

Plus de 56.000 boutiques en ligne

Fin 2021, il y avait 56.642 boutiques en ligne, soit 17,5% de plus qu’un an auparavant. Les nouveaux arrivants se trouvent principalement dans les segments micros et petits du marché. Ensemble, ils représentent 97% du nombre total de webshops belges.

Sans surprise, ce sont les moyennes et grandes boutiques, au nombre de 1455, qui réalisent la plus grande part du chiffre d’affaires du commerce électronique. Elles représentent 84% du volume des transactions, soit 9,8 milliards d’euros. Les acheteurs en ligne étrangers, principalement français et néerlandais, retrouvent par ailleurs progressivement le chemin des boutiques en ligne belges.

En raison de la crise, ce chiffre était tombé à 15%, mais est à présent remonté à 21%. Enfin, 73% de tous les achats en ligne sont payés par carte de débit (dont 84% via Bancontact) et 20% avec une carte de crédit. Les "nouveaux" modes de paiement (chèques-repas, éco-chèques, Google Pay et le "post-paiement") ne représentent encore qu’une très faible part de marché.

Sur le même sujet : JT du 08/02/2022

Sur le même sujet

Une trentaine de magasins belges parmi les 100 meilleures boutiques en ligne du marché belge

Economie

Le SPF Économie lance une campagne pour aider à identifier les sites d'e-commerce fiables

Economie

Articles recommandés pour vous