Economie

Le marché des voitures d’occasion continue de décliner en Belgique

Des voitures d’occasion

© Getty Images

05 avr. 2022 à 12:19Temps de lecture1 min
Par Belga

Le marché de l’occasion a poursuivi son déclin en mars avec 57.215 voitures d’occasion immatriculées le mois dernier, en baisse de 16,2% en comparaison avec mars 2021 (68.310 unités), rapporte mardi Traxio, la fédération du secteur de la mobilité. Au premier trimestre, les immatriculations cumulées ont chuté d’environ 8,5% : 167.628 en 2022 contre 183.063 en 2021.

Ces chiffres s’expliquent notamment par une hausse des prix de 15% en raison de l’offre réduite, de la situation internationale ainsi que de l’inflation, analyse Henri de Hemptinne, président du groupement des concessionnaires (GDA). "Les livraisons de voitures neuves présentent toujours des retards importants : la pénurie de semi-conducteurs, le conflit en Ukraine, le récent tremblement de terre au Japon et le reconfinement de certaines régions en Chine continuent de jouer les trouble-fêtes. En mars, il s’est par ailleurs signé nettement moins de bons de commande : l’inflation et la guerre en Ukraine ont cloîtré le particulier chez lui, mais les entreprises aussi ont différé leurs achats."

Le marché de l’occasion n’est pas le seul à subir cette baisse de forme. Les immatriculations de voitures neuves ont également plongé en mars, de 20,9%, à 36.416 unités. Pour le premier trimestre, la diminution atteint 14,7% par rapport à la même période en 2021 (de 121.868 à 103.967 unités).

Sur le même sujet

Le marché de la moto d'occasion en recul de 10% au premier semestre

Belgique

Guerre en Ukraine : 8000 voitures neuves bloquées dans le port de Zeebrugge

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous