RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Le masque reste encore obligatoire dans la plupart des avions malgré la consigne européenne

16 mai 2022 à 13:24 - mise à jour 16 mai 2022 à 13:34Temps de lecture2 min
Par Mathieu Van Winckel

La recommandation venait de l’Agence européenne pour la sécurité aérienne. Le port du masque n’était, selon elle, plus nécessaire dans les avions et les aéroports européens à partir de ce lundi matin. Le message est bien passé. Beaucoup de passagers se sont présentés ce matin avec l’idée de pouvoir respirer et parler librement pendant leur vol.

Mais c’était sans compter le manque d’uniformité européenne et la liberté laissée aux compagnies de prendre leurs propres décisions. Sofia doit embarquer pour la France. Ravie de ne plus devoir porter le masque. "Je fais souvent des allers-retours et je suis bien contente de ne plus devoir porter le masque aujourd’hui", dit-elle. Pareil pour une bonne dizaine de passagers que nous croisons et qui se sentent tous soulagés de pouvoir respirer sans obstacle.

Pas si vite

Mais les voilà tous dans l’erreur. La surprise aura probablement été grande au moment d’embarquer. Le secrétaire général de l’aéroport de Charleroi, Hervé Fransens, veut remettre les pendules à l’heure. Le message de l’agence européenne est une recommandation. "Attention, chaque Etat reste maître de sa situation. Et donc chaque Etat peut imposer le port du masque. La France, l’Espagne, la Grèce, l’Italie, l’Allemagne et d’autres imposent encore le port du masque aujourd’hui", explique-t-il. "Donc vous ne devez pas porter le masque dans les aéroports belges mais dès que vous montez dans un avion à destination d’un pays qui impose le masque, vous devez le porter."

 

Concernant l’aéroport de Charleroi, les compagnies les plus connues sur le tarmac carolo, imposent elles aussi, dans tous les cas et donc pour toutes les destinations, de garde le masque à bord. La situation est transitoire et on se dirige vers la fin du masque dans les avions mais attention à ne pas être trop enthousiaste trop rapidement.

Confusion dans le terminal et même parmi les hôtesses

Le résultat est une certaine confusion dans la tête des passagers. Et on imagine les tensions qui pourraient survenir avant de monter à bord. Nous croisons trois hôtesses qui terminent leur journée de travail. Elles nous expliquent la complexité de la situation. Elles volent pour une compagnie qui n’impose plus le masque mais il faut être attentif à la destination "Et parfois nous-même, on s’y perd." Les responsables de l’aéroport conseillent la solution de prudence. "Prenez un masque avec vous dans tous les cas. Pour éviter les mauvaises surprises."

Sur le même sujet

Coronavirus en Belgique: plus besoin du masque dans les transports publics dès ce lundi matin

Coronavirus

Comité de concertation : le baromètre est désactivé, plus d’obligation du masque dans les transports

Belgique

Articles recommandés pour vous