RTBFPasser au contenu
Rechercher

Mode

Le MET Gala le plus WTF de l'histoire (et le plus représentatif de l'époque)

Rihanna et A$AP Rocky.
15 sept. 2021 à 16:00Temps de lecture3 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Après un an d'absence, le MET Gala a fait son retour à New York ce lundi 13 septembre sur le thème "In America : A Lexicon of Fashion".

Et une chose est sûre, le lexique de la mode doit être très (très) large aux États-Unis car les stars se sont clairement lâchées avec des looks cocooning, protecteurs, de combat, genderless et parfois totalement improbables (merci à Kim Kardashian pour ce moment).

Plus qu'un thème, c'est l'aura d'une époque qui a marqué cette soirée placée sous le signe de la liberté et de la spontanéité.

Rihanna s'enroule dans une couette de lit

Soirée mode de l'année, le MET Gala est - et a toujours été - le théâtre de looks oscillant entre l'ultra sophistiqué et l'extravagance. On se souvient de Katy Perry en chandelier en 2019 ou de Rihanna, considérée comme la reine de cet événement grandiose, en papesse glamour en 2018.

La star barbadienne n'a d'ailleurs pas déçu pour le retour de la soirée la plus attendue de la fashion sphère, optant pour une robe "go-to-bed" qui a clairement fait rire les internautes.

La chanteuse était accompagnée d'un A$AP Rocky également prêt à tomber dans les bras de Morphée, emmitouflé dans un pardessus orné d'un patchwork que beaucoup ont associé à un édredon, à juste titre.

Deux tenues assez pratiques finalement, qui rappellent que le homewear coulait encore des jours heureux il n'y a pas si longtemps.

Cara Delevingne : "Peg the patriarchy"

Dans le même genre mais en version moins excentrique, nombreux sont les invités qui ont fait le choix de tenues qui n'entravaient pas le corps. Après plus d'un an d'événements virtuels, nul doute que beaucoup n'ont pas souhaité brûler les étapes, privilégiant le confort ou plutôt le combo élégance et confort, l'une des grandes tendances du moment.

C'est le cas de Serena Williams en combinaison et cape XXL, de Lee Chae Rin en imposante robe ouverte et culotte haute, d'Erykah Badu en pardessus matelassé, de Timothée Chalamet en costume - certes - mais assorti à des Converse ou encore de Cara Delevingne en top et pantalon blanc, en toute simplicité, venue avec un message très clair : "Peg the patriarchy".

Kim Kardashian se dérobe à tous les regards

Notons que les masques de protection étaient eux aussi de la partie, customisés façon luxe ou décalés pour l'occasion (Evan Mock, Grimes), quand les tenues elles-mêmes ne faisaient pas référence à ce besoin de se sentir protégé (l'armure de Lil Nas X).

Kim Kardashian, sans doute la star la plus détournée de cette édition, a, elle, carrément opté pour une tenue mi-robe mi-combi intégrale, cagoule comprise, ne laissant pas apparaître un seul millimètre de sa peau. Un fait suffisamment rare pour être rapporté.

Le genre s'efface (aussi) sur tapis rouge

De Cara Delevingne à Jeremy Pope en passant par Troye Sivan mais aussi Helen Lasichanh et Pharrell Williams (même look), les convives de ce MET Gala sont nombreux à avoir embrassé une tendance qui ne cesse de grappiller du terrain dans l'univers de la mode : le non genré.

Harry Styles et Billie Eilish, deux des personnalités qui ont amplement contribué à démocratiser le gender fluid (aux côtés de Gucci) ne sont donc plus seuls à choisir aujourd'hui des tenues qui floutent un peu plus les frontières entre les sexes, témoignant d'une tendance qui est faite pour durer.

La timide percée du maquillage pour hommes

Ce MET Gala a permis d'observer une seconde tendance qui monte depuis plusieurs mois déjà : le maquillage pour hommes.

Le réalisateur Eugene Lee Yang et l'acteur Lazarus Lynch n'ont pas hésité à arborer un beauty look vibrant et coloré pour le premier, et un smoky eye rehaussé de faux cils pour le second, parmi les make up les plus audacieux de la soirée.

Le triomphe du glamour post-pandémie

Qu'on ne s'y trompe pas, cette nouvelle édition a (aussi) été l'occasion pour de nombreuses personnalités de renouer avec des tenues glamourissimes faites de transparence, de broderies et de détails tous plus sophistiqués les uns que les autres.

Si certains, ultra chic, ont pu douter d'avoir atterri sur le bon tapis rouge, d'autres ont clairement tout donné pour rattraper le temps perdu en raison de la pandémie.

Kendall Jenner, Gigi Hadid, Billie Eilish, Kaia Gerber, Karlie Kloss, Alicia Key, ou encore Emily Ratajkowski nous ont rappelé que l'une des missions de la mode était (aussi) de faire rêver.

Sur le même sujet

La musique classique s’invite sur le tapis rouge du MET Gala avec la chanteuse Lizzo et sa flûte traversière

La passion selon...

Met Gala : les plus gros flops de ces dernières années !

Mode

Articles recommandés pour vous