Politique

Le ministre Vincent Van Quickenborne a pu quitter son lieu sécurisé

© Tous droits réservés

29 sept. 2022 à 14:33Temps de lecture1 min
Par Belga

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, sur qui planaient des menaces d'enlèvement, a quitté le lieu sécurisé dans lequel il se trouvait depuis la fin de la semaine passée, a-t-on pu constater à l'occasion de la cérémonie pour le 50e anniversaire de la Direction des Unités spéciales de la police fédérale, à Etterbeek.

Le ministre a assisté à cet événement aux côtés, entre autres, du roi Philippe, du Premier ministre Alexander De Croo, de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden et du secrétaire d'État à la Digitalisation, Mathieu Michel.

Vincent Van Quickenborne avait été abrité dans un lieu tenu secret avec sa femme et deux de ses enfants après avoir fait l'objet de menaces d'enlèvement.

"La décision a été prise hier/mercredi soir. Je reste toujours sous haute protection et je dois donc limiter mes déplacements à l'essentiel. Je pense toutefois qu'il était important d'être ici aujourd'hui pour témoigner de ma reconnaissance envers ces personnes qui nous protègent quotidiennement, pour leur engagement, leur dévouement et leur travail", a déclaré le ministre de la Justice.

© Tous droits réservés

Le ministre s'est également rendu à la Chambre, où il a été applaudi par ses pairs, à l'invitation de la présidente Eliane Tillieux, en signe de soutien. 

Sur le même sujet : Extrait JT (24/09/2022)

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous