Scène - Accueil

"Le Monde d’Hier" de Stefan Zweig, témoignage magistral du 20e siècle, au Théâtre Le Public

"Le Monde d’Hier" de Stefan Zweig, témoignage magistral du 20e siècle, se joue au Théâtre Le Public jusqu’au 26 février.

© Alice Piemme – Théâtre Le Public

"Le Monde d’Hier" a été écrit par Stefan Zweig en 1941, lors de son exil au Brésil. D’origine juive, l’auteur autrichien a déserté le vieux continent – qu’il estimait désormais sombre et menaçant – pour retrouver un semblant de sécurité.

" En ma qualité d’Autrichien, de Juif, d’écrivain, d’humaniste et de pacifiste, je me suis toujours trouvé présent là où les secousses sismiques se produisent avec le plus de violences […] Né en 1881 dans un grand et puissant empire […], il m’a fallu le quitter comme un criminel. Mon Œuvre littéraire, dans sa langue originale, a été réduite en cendres. Étranger partout, l’Europe est perdue pour moi… J’ai été le témoin de la plus effroyable défaite de la raison […]. Cette pestilence des pestilences, le nationalisme, a empoisonné la fleur de notre culture européenne."

Considéré comme l’un des plus grands livres-témoignages du 20e siècle, ce roman raconte avec beaucoup de nostalgie et de tristesse le naufrage de l’Europe palpitante. Par le biais de son vécu, Stefan Zweig témoigne de la transformation du monde d’autrefois – tranquille et insouciant- en un monde moderne qui vacille vers des idées de plus en plus extrêmes. L’auteur déplore notamment l’apparition des nombreuses frontières qui, brusquement, arrachent au citoyen universel son droit de circuler librement. Empreint de beaucoup d’humanisme et de sincérité, ce texte reflète aussi -et surtout- la peur de l’auteur face à la montée du nazisme. Stefan Zweig enverra le manuscrit à son éditeur la veille de son suicide.

J’ai été le témoin de la plus effroyable défaite de la raison. […] Cette pestilence des pestilences, le nationalisme, a empoisonné la fleur de notre culture européenne.

Itsik Elbaz, Patricia Ide et Anne Sylvain ont décidé d’interpréter toute la passion et la justesse qui ressortent de cette œuvre magistrale. Chacun à leur tour, les comédiens se saisissent de certains extraits du "Monde d’Hier" pour appuyer l’importance et la lucidité des réflexions de son auteur.

"Le Monde d’Hier" de Stefan Zweig, témoignage magistral du 20e siècle, se joue au Théâtre Le Public jusqu’au 26 février.
"Le Monde d’Hier" de Stefan Zweig, témoignage magistral du 20e siècle, se joue au Théâtre Le Public jusqu’au 26 février. Alice Piemme – Théâtre Le Public

A travers cette pièce, les comédiens rendent un très bel hommage à la pensée de Stefan Zweig. Le décor évoque une époque passée voire lointaine. La lumière est plutôt intimiste et l’atmosphère créée est chaleureuse, humaine. L’ambiance a été conçue de façon que le spectateur puisse se laisser imprégner par la beauté du texte qui va lui être narré… Et ça fonctionne.

L’interprétation juste, fluide et sincère des comédiens rend la rencontre avec ce monument de la littérature particulièrement vivante et émouvante. Plongé dans ce testament qui va de 1895 à 1941, le public est mis dans les conditions idéales pour écouter ce témoignage historique. 

"Le Monde d’Hier" de Stefan Zweig, témoignage magistral du 20e siècle, se joue au Théâtre Le Public jusqu’au 26 février.
"Le Monde d’Hier" de Stefan Zweig, témoignage magistral du 20e siècle, se joue au Théâtre Le Public jusqu’au 26 février. Alice Piemme – Théâtre Le Public

En parfaite adéquation avec le contexte actuel, cette pièce est également l’occasion de prendre le temps de réfléchir au rôle que peut jouer la culture dans une crise politique ou sociétale. En effet, bien que le récit de Stefan Zweig soit avant tout pertinent pour penser la problématique du nationalisme et de ses dérives, celui-ci s’attelle également à analyser ce que la culture peut offrir face à l’obscurantisme.  

Cette création artistique réussit à illustrer avec beaucoup d'intelligence la pensée clairvoyante de Stefan Zweig, homme de lettres qui s'est placé en tant qu'observateur et témoin d'une époque plongée dans l'horreur. 

Infos pratiques

"Le Monde d’Hier" se joue au théâtre Le Public (salle des voûtes) jusqu’au 26 février.

La représentation dure 1h15.

Distribution : Itsik Elbaz, Patricia Ide et Anne Sylvain

Pour plus d’informations "Le Monde d’Hier"

Sur le même sujet

L’uniformisation du monde, un texte alarmant et visionnaire de Stefan Zweig, écrit en 1925

Chronique littérature

Articles recommandés pour vous