Icône représentant un article video.

Photographie

Le monde entier se bouscule à Arles pour les rencontres internationales de la photographie

L'Incontournable

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

À Arles, se tient la 53e édition des rencontres internationales de la photographie. 160 artistes y exposent dans 40 expositions aux portes de la Camargue.

Monuments antiques, églises, cloîtres et abbayes aux pierres blanches… Durant ces rencontres, Arles n’est que photographies et gestes artistiques. Dans toute la ville, on repense, on décrypte, on explore le monde : du Forum romain, où l’on discute et déambule, à la Fondation Luma, sa tour phare que l’on doit à Frank Gehry, et son parc paysager créé par Bas Smets.

C’est une sorte de kaléidoscope qui offre au visiteur le meilleur de la photographie de notre temps. Dans l’obscurité de l’église des frères prêcheurs, les jeunes photographes émergents, qui s’enivrent de techniques picturales, parlent de leur rapport au monde. Au sommet des escaliers de l’archevêché, une grande exploration des archives de la croix rouge nous explique la photo humanitaire et ses codes. Une autre exposition patrimoniale consacrée à Lee Miller, muse et égérie de Man Ray, amie des surréalistes et photographe ultra recherchée dans la mode.

Le festival des rencontres de la photographie veut faire du regard une fête de l’image, un témoignage de la technique, un questionnement.

 

La programmation complète de l'événement sont à retrouver sur le site des rencontres de la photographie.

Sur le même sujet

Barbara Iweins a photographié les 12.795 objets de sa maison

Photographie

Articles recommandés pour vous