Monde Europe

Le mouvement dit "convoi de la liberté" : à La Haye, les manifestants ont quitté le centre-ville

Plus tôt dans la journée, des policiers parlaient à des manifestants portant un drapeau canadien à l’entrée du Binnenhof lors d’une manifestation contre les mesures corona, à La Haye. L’action s’inspire du soi-disant convoi de la liberté au Canada avec le
12 févr. 2022 à 16:53 - mise à jour 12 févr. 2022 à 18:59Temps de lecture1 min
Par Belga

Des opposants aux restrictions sanitaires venus protester en convois de tous les Pays-Bas ont quitté samedi le centre-ville de La Haye après l’avoir bloqué pendant plusieurs heures, selon la police.

"Les manifestants qui bloquaient aujourd’hui le centre-ville de La Haye avec des camions, entre-autres, ont maintenant quitté la ville", a déclaré sur Twitter la police de la ville, qui avait sommé les participants de quitter les lieux avant 15h30, les menaçant d’une arrestation et d’une amende.

Selon la télévision publique néerlandaise, plusieurs centaines de véhicules ont bloqué le célèbre "Binnenhof", où se trouvent plusieurs centres décisionnels et législatifs nationaux.

Les premiers manifestants sont arrivés dès 07h30 à bord de camions, voitures, et même tracteurs et caravanes pour demander la fin des restrictions sanitaires. Ils y sont restés plusieurs heures.

"La manifestation […] prend tranquillement fin", ont pour leur part déclaré sur Telegram les organisateurs, qui avaient initialement appelé les manifestants à rester et demandé à discuter avec le maire de la ville.

"Des choix doivent être faits", et "demain est un autre jour", ont-ils ajouté.

Certains manifestants ont affirmé qu’ils continueraient vers Bruxelles, où la manifestation sera interdite, ou Paris. D’autres ont promis de revenir à une manifestation contre les restrictions sanitaires prévue dimanche à La Haye.

La municipalité de La Haye avait mis fin vers 15 heures à la manifestation, qui n’avait pas été annoncée, et la police a ordonné aux participants de partir.

Les véhicules ont commencé à quitter les lieux relativement tranquillement à partir de 16 heures, mais des troubles sont survenus après le départ des camions, a rapporté l’agence de presse néerlandaise ANP. "La police à cheval a dispersé un groupe de personnes et a porté des coups. Au moins deux personnes ont été arrêtées", a indiqué cette source.
 

Sur le même sujet

Manifestants dans le cadre du dit "Convoi de la liberté": ils ont grossi les manifestations mais sans bloquer Paris

Monde Europe

Canada : la police évacue des manifestants anti mesures sanitaires d’un pont frontalier aux Etats-Unis, la foule arrive à Ottawa

Monde

Articles recommandés pour vous