RTBFPasser au contenu
Rechercher

Dernières découvertes

Le noyau interne de la Terre oscille sous nos pieds

15 juin 2022 à 10:00Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Des scientifiques ont prouvé que le noyau interne de la Terre oscille, contredisant les modèles précédents qui suggéraient qu’il tourne systématiquement à un rythme plus rapide que la surface de la planète.

John E. Vidale et Wei Wang de l’USC ont publié leur étude dans Science Advances. Ils y expliquent que le noyau interne a changé de direction au cours d’une période de six ans allant de 1969 à 1974, selon l’analyse des données sismiques de cette époque.

Les scientifiques affirment également que leur modèle de mouvement du noyau interne expliquerait la variation de la durée du jour, qui oscille depuis quelques décennies.

Ce que l’on savait du noyau interne

Le noyau interne est une boule chaude et dense de fer solide de la taille de Pluton et notre compréhension de son fonctionnement évolue beaucoup depuis 30 ans. En effet, il a déjà été démontré qu’il se déplace et/ou change au fil des décennies.

En 1996, une étude propose que le noyau interne tourne plus vite que le reste de la planète, à environ 1 degré par an. Une théorie validée en partie par les travaux de Vidale mais avec un rythme plus lent qu’annoncé.

Les nouvelles découvertes​​​​​​​ sur le noyau de la Terre

Wei Wang et John Vidale, 2022

Les deux chercheurs se sont basés sur des ondes générées par les essais de bombes nucléaires souterraines soviétiques de 1971 à 1974 dans l’archipel arctique de Novaya Zemlya et ont utilisé une nouvelle technique de formation de faisceaux développée par Vidale. En appliquant ensuite la même méthodologie à des tests atomiques effectués sous l’île d’Amchitka (Alaska) 1969 et en 1971, grâce aux ondes de compression de ces explosions nucléaires, ils ont découvert que le noyau interne avait une direction inversée, tournant en sous-rotation d’au moins un dixième de degré par an.

En utilisant ensuite les données du Large Aperture Seismic Array (LASA), une installation de l’US Air Force dans le Montana, les chercheurs Wei Wang et Vidale ont pu prouver que le noyau interne tournait plus lentement que prévu, environ 0,1 degré par an.

La fin des essais nucléaires rend l’étude plus compliquée

John E. Vidale, co-auteur de l’étude et professeur doyen des sciences de la Terre à l’USC Dornsife College of Lettres, Arts et Sciences s’exprime sur leurs trouvailles dans un communiqué : "D’après nos découvertes, nous pouvons voir les changements de surface de la Terre par rapport à son noyau interne, comme les gens l’affirment depuis 20 ans. Cependant, nos dernières observations montrent que le noyau interne a tourné légèrement plus lentement de 1969 à 1971, puis s’est déplacé dans l’autre sens de 1971 à 1974. Nous notons également que la durée du jour a augmenté et diminué comme prévu."

Cette découverte appelle malgré tout de nombreuses autres analyses qui seront plus compliquées car, bien que les instruments de mesures ont beaucoup progressé, les chercheurs ne pourront plus se baser sur les essais atomiques souterrains. Ils devront utiliser les données sismiques issues de l’activité de la Terre qui sont relativement moins précises.

Sur le même sujet

Un ingénieur de Google affirme qu’une Intelligence artificielle a développé une conscience et est suspendu

Dernières découvertes

La 100 trillionième décimale du nombre Pi a été découverte. Et c’est... 0

Dernières découvertes

Articles recommandés pour vous