Tour de France

Le panache de van Aert, le Tour bien engagé pour Pogacar : le débrief de Cyril Saugrain après la 6e étape

Le panache de van Aert, le Tour bien engagé pour Pogacar : le débrief de Cyril Saugrain après la 6e étape

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 juil. 2022 à 16:25Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger et Rodrigo Beenkens

Wout van Aert, lancé dans un baroud d'honneur rempli de panache, a cédé jeudi le maillot jaune du Tour de France au tenant du titre, Tadej Pogacar, vainqueur au sprint de la sixième étape à Longwy.

Est-ce que le Tour est déjà joué ? "Je ne dirais pas cela car on connait la difficulté de l'épreuve. C'est trois semaines de course, il peut arriver plein de choses. Le Tour est toutefois bien engagé pour Pogacar. Il a su dompter ses adversaires et des terrains qui ne lui sont pas favorables. Il a aujourd'hui marqué de son empreinte une arrivée destinée aux puncheurs. Il arrive vendredi sur son terrain de prédilection, la montagne. C'est bien engagé, mais pas terminé je pense", a indiqué Cyril Saugrain après la 6e étape.

"Je suis fan du panache affiché par van Aert. Qu'est-ce qu'il aurait pu risquer aujourd'hui ? Rester au contact pour arriver au sprint, l'obligeant à frotter et peut-être ne pas passer avec les meilleurs. Il aurait peut-être pris un écart et potentiellement les dix secondes de bonification empochées par Pogacar. Il aurait perdu le maillot en ayant été attentiste. Il a tenté quelque chose, un coup de panache. Ce n'est pas l'équipe de Pogacar qui a modifié la donne, c'e sont des adversaires qui ont voulu défendre ou tenté un autre coup. Voilà pourquoi le vélo est difficile à suivre, à comprendre. Il y a souvent plein d'enjeux. Il perd le maillot jaune, mais le panache est à mettre à son honneur", a poursuivi notre consultant.

Trois équipes ont roulé derrière van Aert : EF (son meilleur classé est Powless, 14e), Bora (son meilleur classé est Vlasov, 16e) et Alpecin (son meilleur classé est Philipsen, 32e). Est-ce que notre consultant y comprend encore quelque chose à la tactique des adversaires de Pogacar ? "Malheureusement non. Je peux comprendre l'intention du team EF, pour essayer de récupérer le maillot jaune puisque van Aert jetait des forces dans une bagarre énorme. Pogacar n'a pas eu à utiliser ses équipiers alors que les fatiguer pourrait devenir un objectif. C'est un coup d'épée dans l'eau. Ce n'est pas le cas pour Jumbo-Visma car eux ne voulaient pas contrôler aujourd'hui. Jumbo ne devra pas contrôler vendredi non plus. On entre dans un nouveau Tour de France. Il va falloir tenter des choses. Ineos a plusieurs coureurs bien placés, c'est peut-être à eux de prendre la main", a-t-il conclu.

Articles recommandés pour vous