Monde Amérique du Nord

Le Parlement américain avance vers une loi imposant plus de compétition chez les géants de la tech

Le Capitole en novembre 2021 à Washington

© Andrew CABALLERO-REYNOLDS

20 janv. 2022 à 22:11 - mise à jour 20 janv. 2022 à 22:12Temps de lecture1 min
Par AFP

Empêcher les géants de la tech de favoriser sur leur plateforme leurs produits face à ceux de rivaux plus petits: une proposition de loi a passé une étape importante au Sénat américain jeudi, même si son adoption est encore loin d'être gagnée. De nombreux responsables politiques américains critiquent régulièrement les grandes entreprises de la Silicon Valley, pour leur manque de respect de la vie privée ou leur domination sur un secteur, mais républicains et démocrates ne parviennent en général pas à s'entendre sur un texte commun.

L'approbation, par la commission des lois du Sénat à 16 voix contre 6, de la proposition de loi baptisée "American Innovation and Choice Online Act" pourrait faire bouger les lignes.

Le texte prévoit par exemple d'interdire à Amazon de proposer ses propres produits avant ceux d'autres entreprises sur son site de vente en ligne. Même s'il reste encore beaucoup d'obstacles avant que cette initiative puisse être adoptée, les géants de la tech se sont mobilisés pour empêcher toute avancée. "J'ai passé environ 40 minutes au téléphone hier avec Tim Cook, le PDG d'Apple, qui a exprimé de vives inquiétudes concernant la proposition de loi", a ainsi déclaré le sénateur républicain Ted Cruz lors de la réunion de la commission, avant de voter en faveur de la législation.

Pour Amy Klobuchar, ancienne candidate à la primaire démocrate et à l'origine du texte avec d'autres sénateurs, il est essentiel de prendre des mesures contre les géants de la tech. "Ce dont on parle vraiment, c'est de monopole", a-t-elle dit lors de la réunion. "On ne peut plus les considérer comme des start-up lancées dans un garage."

Extrait de notre JT du 1919 janvier :

Articles recommandés pour vous