Monde Europe

Le parlement suisse donne son feu vert à l'achat de 36 avions de combat F-35A

© AFP

15 sept. 2022 à 10:38Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Le parlement suisse a définitivement approuvé jeudi l'achat de 36 avions de combat américains F-35 et le gouvernement fédéral (gouvernement) compte bien signer le contrat d'acquisition avant un éventuel referendum réclamé par des opposants à cet appareil.

Après le Conseil des Etats (la chambre haute, composée de 46 représentants des cantons), c'est le Conseil national (200 députés) qui a donné son aval à cet achat, par 128 voix contre 67, au grand dam de l'opposition socialiste et écologiste. 

Le gouvernement suisse avait décidé en juin 2021 de commander 36 F-35A pour un montant de plus de six milliards de francs suisses (4,6 milliards d'euros) et cinq systèmes de défense aérienne Patriot, eux aussi de conception américaine.

Depuis l'annonce du choix des chasseurs américains, des voix critiques se sont fait entendre sur la procédure d'évaluation, sur le choix de l'avion, les coûts réels et sur la gestion des risques.

Le plus répandu en Europe

Le F-35A américain est le bon avion pour la Suisse, a affirmé jeudi une députée de la majorité, Jacqueline de Quattro (droite). Il a obtenu la meilleure note lors de l'évaluation. "C'est l'avion le moins cher, le meilleur du point de vue technologique." De plus, a-t-elle ajouté, il est l'avion le plus répandu dans l'Otan et dans l'Union européenne.

Les rapports des commissions de gestion et du contrôle fédéral des finances n'ont pas fondamentalement remis en cause cet achat. "Nous avons pu vérifier que la Suisse a pu négocier des prix fixes", a précisé Mme de Quattro. Les incertitudes ont pu être levées, selon elle. 

 

La modernisation de la flotte d'avions de chasse est nécessaire, voire urgente, a souligné le député Jean-Luc Addor. Et selon Ida Glanzmann, la guerre en Ukraine a changé la manière de voir les questions de sécurité. Il serait irresponsable de refuser l'achat de l'avion et de créer des lacunes dans notre sécurité aérienne, a ajouté Mme de Quattro.

PS et Verts estiment que l'avion américain n'est pas le bon pour la Suisse. Ils ont tenté de renvoyer le dossier au Conseil fédéral. Toutes leurs propositions ont été rejetées.

Le gouvernement helvétique a annoncé le mois dernier ne pas avoir le temps d'organiser un vote populaire - réclamé par l'initiative "Stop F-35", qui a recueilli les 100.000 signatures nécessaires à la tenue d'une "votation" - sur l'achat des avions avant la signature des contrats d'acquisition, l'offre américaine expirant en mars.

Les F-35, dont le premier exemplaire doit être livré en 2025 selon son constructeur, le groupe Lockheed Martin, remplaceront de vieux F-5E/F Tiger de fabrication américaine, en service depuis 40 ans, et une trentaine de F/A 18C/D Hornet, qui arriveront en fin de vie vers 2030. 

Récemment, la Grèce et l'Allemagne ont rejoint la liste des pays qui veulent se doter du F-35, déjà acheté par le Royaume-Uni, la Belgique, le Danemark, l'Italie, la Finlande, la Norvège, les Pays-Bas et la Pologne.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous