Regions Liège

Le parti DéFI n'a plus de conseiller communal à Liège

François Pottié quitte DéFI

© © Tous droits réservés

16 août 2020 à 20:46 - mise à jour 16 août 2020 à 20:46Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

L’unique élu, François Pottié, a officiellement annoncé ce dimanche soir qu’il siège désormais comme indépendant. Il affirme ne plus se reconnaître dans les orientations actuelles de DéFI. Adepte d’un libéralisme social, il se plaint d’une évolution trop marquée à gauche, économiquement. Il se dit également en désaccord avec la prise de position de DéFI en faveur de la levée de l’interdiction des signes convictionnels dans l’enseignement supérieur.

Dans un communiqué, il explique qu'il s'agit d'un divorce consommé de longue date, qu'il se décide à rendre public. Il évoque des dissensions avec le nouveau président, qu'il accuse de "manœuvres proches du népotisme". Selon lui, la stratégie d'implantation en région wallonne, de cette formation essentiellement bruxelloise, est un échec.  Il n’exclut pas, à l’avenir, de rejoindre un autre parti, plus en phase avec ses convictions. Ou alors de lancer un mouvement citoyen.

Nous réclamons son mandat à François Pottié

Le parti DéFI n'a pas tardé à réagir. Il demande à François Pottié de démissionner du conseil communal, pour laisser sa place à sa première suppléante, Claire Périlleux, qui, en octobre 2018, n'a obtenu que quatre voix de moins que sa tête de liste. Le président provincial précise qu'une procédure disciplinaire interne a été engagée contre François Pottié en décembre dernier, pour "des entraves et des actes de sabotage" lors de la campagne des élections fédérales et provinciales, et que l'intéressé aurait dû comparaître dans quelques jours devant une commission des sages. L'ambiance n'est pas marrante chez les amarante...

 

 

 

Articles recommandés pour vous