La Grande Forme

Le passage de la crèche aux maternelles : comment préparer son enfant ?

© Tous droits réservés

C’est souvent au retour d’une période de vacances que les enfants inscrits en crèche quittent l’univers des petits pour franchir les portes de l’école maternelle. On en parle avec Sylvie Anzalone, porte-parole de l’ONE.

C’est un moment important pour l’enfant car il devient grand mais c’est surtout un moment qui doit être préparé. Au final, c’est un énorme bouleversement notamment par le fait qu’il va intégrer un plus grand groupe dans lequel il devra s affirmer et interagir.

Alors avant de parler de la préparation avec l’enfant, discutons de la préparation du parent, aussi étonnant que cela ne parait !

A la crèche, les puéricultrices savent qu’il faut aborder ce sujet tôt pour qu’ils puissent anticiper la réorganisation de leur vie. C’est vraiment une grosse modification des rythmes de vie pour l’enfant mais aussi pour les parents. Par exemple, ce n’est plus le même temps de trajet et donc pas les mêmes horaires de lever. Une chose dont le parent devra vraiment tenir compte, c’est que l’enfant va manifester une grosse fatigue en rentrant de l’école dont il faudra absolument tenir compte, ça aura des répercussions sur les horaires des repas, des bains. Les parents vont devoir faire davantage preuve de patience.

Donc en maternelle, on en parle. Quand l’enfant n’a pas fréquenté un milieu d’accueil mais qu’il reste avec les parents ou grands parents, c’est aussi important que les parents discutent entre eux de cette préparation.

Comment le préparer à ces changements ?

  • D’abord le choix de l’école : en fonction de ce qu’on souhaite et de l’enfant (possibilité enfant faire une sieste, jardin ou pas, ATL…). Rien ne remplace jamais la visite, le contact avec les professeurs et la confiance accordée par le parent à l’institutrice va permettre à l’enfant de se sentir en sécurité et de s’épanouir.
  • Certains milieux d’accueil vont avec les enfants dans l’école de proximité pour qu’ils voient, s’habituent, s’adaptent et qu’en fait l’école devienne concrète. De toute manière le premier jour, pourquoi ne pas passer un peu de temps avec lui avant la classe ?
  • Certaines maisons d’accueil font aussi un petit goûter d’au revoir, cela marque le coup, le passage, on évoque les jolis souvenirs avec les copains et on évoque de manière positive l’école.
  • Par rapport à la séparation, que ce soit vis-à-vis du milieu d’accueil ou de la personne qui s’occupait de l’enfant, il y a bien une séparation : c’est important de parler positivement à l’enfant de l’école. On lui présente l’instit et l’idéal c’est de prévoir quelques heures de familiarisation.
  • Parlez-en avec lui lors du retour à la maison : mettre des mots sur les choses donne du sens à ce qu’il vit et forge ses repères. En fait l’univers école va prendre sens pour lui et s’intéresser à ce qu’il fait va le soutenir dans ses apprentissages et ses propres craintes.
  • Du pratico concret avec les petits : s’équiper pour s’y rendre ! L’achat et la préparation du cartable se feront en concertation avec l’enfant. Il y trouvera du plaisir et de la fierté. On tient compte des demandes de l’école bien entendu mais peut être rappeler de ne pas oublier de glisser :
    • un vêtement et un sous-vêtement de rechange (eh oui, on est encore petit et l’envie de faire pipi ne se contrôle pas toujours)
    • un petit objet rappelant les parents, comme une photo, un doudou, un mouchoir, etc.
    • une boîte à tartines facile à ouvrir, avec une gourde et plein de bonnes choses à manger : pain, lait, eau, fruits, carottes à grignoter, etc.

Préparation à l'école : de la crèche à la maternelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quand est-il prêt pour cette transition ?

En général ce passage se fait quand l’enfant a entre 2 ans et demi et 3 ans. Mais ça peut se faire aussi bien entendu après 3 ans…

Souvent c’est le critère propreté qui est considéré comme le plus important : mais il ne l’est pas…

L’utile à mentionner ici c’est qu’il faut observer le comportement de son enfant et ses ressources. Il faut se poser des questions concrètes comme : s’isole-t-il avec les jeux ou est-il coopératif ? Sait-il demander de l’aide ? Puisqu’il va falloir que l’enfant dise quand il doit se rendre aux toilettes, quand il a faim, quand il n’est pas d’accord, triste etc. Exprimer ses besoins ? Comment gère-t-il les séparations avec l’adulte ?

Ce sont toutes des questions qui vont aider les parents à considérer si l’enfant est prêt ou pas. C’est opportun que ce soit un échange entre professionnel (puéricultrice, instit…) et parent et que cet échange fasse partie de la préparation.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous