Monde

Le patron de Fox News poursuit en diffamation un petit site d'information australien

© Belgaimage

24 août 2022 à 06:31Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Maud Wilquin

Le patron de Fox News, Lachlan Murdoch, a entamé une procédure judiciaire contre le site d'information australien Crikey, l'accusant de diffamation pour un article sur l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021.

La plainte a été déposée mardi soir auprès de la justice fédérale australienne, au lendemain de la publication par Crikey des menaces de poursuites judiciaires qu'il dit avoir reçues des avocats de Lachlan Murdoch à la suite d'un article publié sur le rôle de Fox News dans l'assaut du Capitole à Washington, le 6 janvier 2021.

Le petit site d'information avait fait lundi une requête inhabituelle en demandant à être poursuivi devant un tribunal par le patron de Fox News, dans une lettre ouverte publiée sous forme de publicité dans le New York Times, afin "d'éprouver l'importante question de la liberté du journalisme d'intérêt public dans une salle d'audience".

Lachlan Murdoch est le fils aîné du milliardaire Rupert Murdoch, propriétaire de Fox News, du Wall Street Journal, du New York Post et de nombreux autres médias à travers la planète. 

Selon ses avocats, dans un article paru en juin, intitulé "Trump est un traître déséquilibré confirmé et Murdoch est son co-conspirateur non inculpé", le fils du patron de presse a été diffamé à 22 reprises. 

L'article était largement axé sur le rôle de l'ancien président américain Donald Trump dans l'assaut du Capitole. Il ne nommait pas spécifiquement Lachlan Murdoch, mais faisait référence aux "Murdoch et à la ribambelle de commentateurs vermineux de Fox News".

Alors que Crikey avait supprimé l'article le jour de sa publication dans un "geste de bonne volonté" après avoir été contacté par les avocats de Lachlan Murdoch, le texte avait été remis en ligne par la suite.

Le rédacteur en chef et le président du site d'information ont déclaré mercredi que le média "assume son article".

"Nous sommes impatients de défendre notre journalisme indépendant et d'intérêt public devant les tribunaux contre les moyens considérables dont dispose Lachlan Murdoch", ont-ils affirmé. "Nous pensons que la couverture des événements du 6 janvier au Capitole (...) et le rôle de Fox News dans (ceux-ci) est parfaitement légitime."

L'affaire connaît un retentissement en Australie, où la famille Murdoch demeure un acteur majeur des médias locaux nonobstant son rayonnement mondial.

L'ancien Premier ministre australien Malcolm Turnbull s'est même immiscé mercredi dans la polémique, se disant "très surpris" de la décision de Lachlan Murdoch.

"Je trouve cela hypocrite", a-t-il déclaré lors d'une émission de radio, ajoutant que les Murdoch étaient "toujours en train de se plaindre de la liberté d'expression et de la trop grande sévérité des lois sur la diffamation".

La dureté des lois australiennes sur la diffamation offre peu de protection aux médias et a valu au pays le surnom de "capitale mondiale de la diffamation".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous