Le patron du Comité R démenti par deux de ses conseillers

© Tous droits réservés

10 nov. 2021 à 06:00Temps de lecture1 min
Par Belga

Le président du Comité R, Serge Lipszyc, voit ses affirmations sur l'extrême droite minimisées par deux de ses propres conseillers qui s'en sont ouverts à la présidente de la Chambre, Eliane Tillieux (PS), dans une lettre adressée lundi et que La Libre Belgique mentionne dans ses pages mercredi.

"Aucune information, étayée par quelconques preuves, sur des structures institutionnalisées au sein de l'État qui favoriseraient l'extrême droite n'ont jamais été mises [au] jour. Nous ne savons pas d'où peuvent venir ces informations", écrivent Thibaut Vandamme, magistrat, et Pieter-Alexander De Brock, fonctionnaire.


►►► À lire aussi : Le président du comité R confirme la présence d’extrémistes potentiellement violents ou prédicateurs de haine au sein de l’armée


 

Les deux conseillers affirment que le rapport qui a fuité dans la presse le week-end dernier et qui a été fourni aux parlementaires lundi "n'est en aucun cas un rapport du Comité permanent R". En outre, précisent-ils, "nous n'avons aucune connaissance du contenu du rapport, et il ne nous a jamais été demandé d'y apporter une quelconque contribution. Tout ce que nous savons, c'est ce que nous en avons lu dans la presse".

Les deux conseillers estiment les propos de M. Lipszyc sur une montée de l'extrême droite dans les structures de l'État sont des "affirmations gratuites", "aucunement fondées sur les informations disponibles au sein du Comité permanent R, hors le petit nombre de cas connus au sein du département de la Défense, suivis activement à ce jour".

 

Sur le même sujet (Matin Première du 09/11/2021):

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous