Regions Bruxelles

Le Petit-Château rouvre ses portes ce vendredi, mais Philippe Close est favorable à son déménagement à terme

Le centre d’arrivée situé au Petit-Château à Bruxelles rouvrira ses portes aux nouveaux demandeurs de protection internationale ce vendredi, a annoncé jeudi soir la secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Nicole de Moor. La police fédérale et bruxelloise sera sur place pour baliser les lieux. Le centre du Petit-Château avait été "exceptionnellement" fermé jeudi, suite à des plaintes pour nuisances, émises par des riverains.

Cela fait des semaines que cela dure. Les associations dénoncent les longues files de centaines de personnes qui attendent des heures, sans toilettes et avec peu d’eau à disposition. Et résultat : le quartier reflète cette crise. Saletés, cartons, bagarres… les riverains n’en peuvent plus et les plaintes arrivent aux oreilles du bourgmestre, Philippe Close.

"Ce n’est pas simple avec le grand centre d’enregistrement que représente le Petit-Château, un centre d’accueil et une densité urbaine extrêmement importante dans ce coin-là", admet le mayeur. "On a vraiment essayé tout l’été d’appuyer les services de Fedasil avec nos services de police, en ouvrant nos fontaines d’eau et en essayant d’aider les associatifs présents sur place de trouver une solution."

© Tous droits réservés

Mais, il y a deux jours, le bourgmestre a décidé de déplacer la file de l’arrière vers l’avant du bâtiment – normalement réservé au personnel et aux demandeurs d’asile qui séjournent au Petit-Château. La séparation des flux n’étant plus possible dans cette configuration, Fedasil avait pris la décision de ne plus autoriser les nouveaux arrivants le temps de trouver une solution.

Mais pour Philippe Close, le déplacement des files n’est qu’une solution provisoire. "La seule chose que je demande, c’est d’être compréhensif par rapport à l’environnement du Petit-Château, raison pour laquelle je souhaite que les files se fassent de l’autre côté, là où il y a beaucoup moins de riverains." L’objectif du bourgmestre : pacifier les rapports dans le quartier.

Vers un déménagement ?

Et, dans un second temps, le bourgmestre attend que le centre trouve place ailleurs. "J’ai entendu hier la secrétaire d’Etat parler d’un déménagement du Petit-Château et je pense que c’est une décision assez sage de déménager l’enregistrement à terme, parce que le lieu n’est plus du tout adapté à cet enregistrement des candidats réfugiés."

Nicole de Moor devra donc trouver une solution assez rapidement, sinon ce dossier sera lui aussi rapidement sur la table du conseil des ministres restreint.

Sur le même sujet

Asile et migration : le centre d’arrivée du Petit-Château à Bruxelles rouvrira ce vendredi

Belgique

Fermeture exceptionnelle du centre d’arrivée du Petit-Château à Bruxelles

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous