Journal du classique

Le pianiste et chef d’orchestre Lars Vogt est décédé à l’âge 51 ans

© Hiroyuki Ito/Getty Images

06 sept. 2022 à 05:46Temps de lecture3 min
Par Céline Dekock

La pianiste et chef d’orchestre allemand a été emporté ce lundi 5 septembre par un cancer du foie, qu’il combattait depuis le mois de février 2021. Il avait 51 ans. Musiq3 lui rendra hommage ce mercredi 7 septembre dans Chambre avec vue  et dans son rendez-vous Concert de 20h. 

C’est une véritable onde de choc qui a secoué ce lundi 5 septembre le monde de la musique classique. Lars Vogt, qui combattait avec courage un cancer depuis plus d’un an, tout en continuant sa carrière, s’est éteint ce lundi 5 septembre à l’âge de 51 ans. "Lars s’est éteint en paix cet après-midi entouré par sa famille après avoir combattu le cancer", a indiqué sur Twitter l’agence Askonas Holt, qui gérait la carrière du pianiste et chef d’orchestre.

Né en 1970 en Allemagne, Lars Vogt se forme à la Hochschule für Musik de Hanovre. C’est en 1990 qu’une carrière internationale s’ouvre à lui, après son second prix au Concours international de piano de Leeds. Lars Vogt aura alors l’opportunité de jouer avec les plus grandes et prestigieuses formations musicales, telles que les Philharmoniques de Berlin, Vienne, New York, le Chicago Symphony Orchestra, le London Symphony Orchestra, sous la direction de grands noms de la direction d’orchestre comme Claudio Abbado, Daniel Harding, Mariss Jansons, Paavo Järvi, Andris Nelsons ou encore Sir Simon Rattle. Des chefs qui seront pour Vogt des modèles lorsque ce dernier se lancera dans la direction d’orchestre.

C’est ainsi qu’en parallèle de sa carrière de concertiste et de chambriste, Lars Vogt plonge dans la direction d’orchestre, dirigeant lui-même de nombreuses formations. Il lui est même arrivé à diverses occasions de combiner la casquette de soliste et de chef d’orchestre, dirigeant depuis son piano. En 2015, il est nommé directeur musical du Royal Northern Sinfonia, son premier poste officiel de direction d’une formation musicale. Et en 2020, il était devenu le directeur musical de l’Orchestre de chambre de Paris, poste qu’il venait de reconduire jusqu’en 2025.

Au début de l’année 2021, Lars Vogt apprend qu’il est atteint d’un cancer. Commence alors un combat contre la maladie, une maladie et un combat qu’il a décidé de révéler au public : "L’examen a confirmé qu’il y avait des tumeurs sur mon foie […] Le médecin m’a dit que la situation était déjà assez dramatique, surtout pour mon foie, et qu’elle était inopérable", se livrait-il aux Times en mai 2021. Malgré les traitements et les chimiothérapies, Lars Vogt a continué à jouer et surtout à diriger. Il s’est notamment produit en mars 2022 au Théâtre des Champs Elysées et a enregistré le Winterreise de Schubert avec l’un de ses fidèles partenaires de jeu Ian Bostridge, disque qui paraîtra bientôt chez Pentatone.

Lars Vogt était un concertiste et chambriste de renom, son répertoire allait de Bach, Mozart et Beethoven aux œuvres plus modernes du XXe siècle, en passant par les grands romantiques tels que Brahms, Schumann, Tchaïkovski ou Rachmaninov. Depuis l’annonce de son décès ce lundi 5 septembre, le monde de la musique classique lui rend hommage. Gautier Capuçon a salué son courage et son combat qu’il a mené "comme un lion".

Ce mercredi 7 septembre, Musiq3 rendra hommage à Lars Vogt : 

  • A 18h, Camille De Rijck vous proposera une émission spéciale de Chambre avec vue, entièrement dédiée à Lars Vogt ; 
  • A 20h, nous vous proposons un récital du pianiste allemand donné en 2017 à Liège. Il y interprète les Variations Goldberg de Bach et la Sonate opus 111 de Beethoven.
Loading...

Lars Vogt s’est récemment entretenu avec le pianiste Zsolt Bognár, dans le cadre d’une série de vidéos intitulées Living the Classical Life. Il y évoque son combat contre la maladie et les lourds traitements qu’il a commencés en mars 2021 et les conséquences que cela pouvait avoir sur sa carrière et sur son jeu pianistique. Il l’explique avec un petit sourire au coin des lèvres : "j’ai dit aux médecins que j’aimais jouer du piano et être un musicien, mais je préfère être en vie". Malgré les traitements et la fatigue engendrée, Lars Vogt a continué à jouer, à s’entraîner…

Mais la maladie l’a finalement emporté, ce lundi 5 septembre.

Loading...

Sur le même sujet

Le chanteur haïtien Mikaben décède sur scène à Paris

Musiques du monde

Hommage à Lars Vogt : "La musique peut consoler. Faire de la musique entre amis, on oublie tout"

Grands interprètes

Articles recommandés pour vous