RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Le point sur le conflit en Ukraine en ce 92e jour de guerre

Vue de Severodonetsk ce 26 mai 2022.
26 mai 2022 à 05:49 - mise à jour 26 mai 2022 à 20:15Temps de lecture3 min
Par AFP, Belga, Sandro Faes Parisi, Anthony Roberfroid et Lavinia Rotili

92e jour de guerre en Ukraine. Les combats continuent dans l'est de l'Ukraine et ont atteint une "intensité maximale", selon Kiev. Entre-temps, la Russie a affirmé, en début de soirée, qu'elle aiderait à surmonter la crise alimentaire, si les sanctions sont levées. 

  • Combats dans l'est du pays

L'armée russe continue de progresser vers Severodonetsk, dont la prise leur est indispensable pour contrôler totalement le Donbass.

Dans certaines régions de l'est du pays, "l'ennemi est nettement supérieur, en équipement, en nombre de soldats", reconnaissait mercredi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky, tout en affirmant que les forces ukrainiennes "résistent à (cette) offensive extrêmement violente""Nous avons besoin de l'aide de nos partenaires, et particulièrement d'armes", a-t-il plaidé. 

A Davos, le chancelier allemand Olaf Scholz s'est toutefois dit "convaincu" que la Russie ne gagnerait pas la guerre en Ukraine, affirmant aussi que le président Vladimir Poutine ne serait pas autorisé à "dicter" la paix.

  • Sept décès dans des nouveaux bombardements à Kharkiv

A Kharkiv, sept personnes sont mortes dans de nouveaux bombardements, alors que la deuxième ville d'Ukraine avait entamé un retour à une vie quasi-normale mi-mai, après une contre-offensive ukrainienne pour repousser les Russes, a indiqué jeudi le gouverneur régional Oleg Sinegoubov sur Telegram.

  • Moscou consolide son emprise dans le sud du pays

Sur le front méridional, Moscou s'affaire à consolider son emprise sur les territoires conquis depuis trois mois. 

La Russie a ainsi annoncé qu'elle allait permettre aux habitants des régions de Zaporijjia et de Kherson de demander un passeport russe via "une procédure simplifiée". L'Ukraine a aussitôt dénoncé une mesure démontrant la volonté de Moscou de mener une annexion pure et simple de ces territoires.

  • De dizaines de milliers de morts

Pour l'instant, il n'y a aucun bilan global des victimes civiles du conflit. Pour la seule ville de Marioupol, les autorités ukrainiennes parlent de 20.000 morts. Sur le plan militaire, le ministère ukrainien de la Défense évalue les pertes russes à plus de 29.200 hommes, 204 avions et près de 1300 chars depuis le début de l'invasion le 24 février.

Des sources occidentales évoquent quelque 12 000 soldats russes tués, une source militaire française a confirmé à l'AFP un chiffre estimé de l'ordre de 15.000. Aucune statistique indépendante n'est disponible.

Mercredi soir, Kiev a remercié la France d'accueillir "des blessés de guerre ukrainiens au sein de ses hôpitaux, et notamment au sein des hôpitaux des armées", selon un communiqué du ministère français des Armées.

Sur le terrain, à Lyssytchansk, dans l’oblast de Lougansk à l’est de l’Ukraine, la police locale a enterré au moins 150 personnes dans une fosse commune, a indiqué le gouverneur de la région Serguiï Gaïdaï sur Telegram. Des défunts qui seront correctement inhumés après la guerre. Il s’agit de victimes des bombardements russes et de personnes décédées de mort naturelle.

  • La Russie prête à aider à "surmonter la crise alimentaire" si les sanctions sont levées

Au cours de l'après-midi, lors d'un entretien avec le premier ministre italien Mario Draghi, Vladimir Poutine a affirmé que Moscou aidera à "surmonter la crise alimentaire" si les sanctions sont levées. "Lorsqu’on me demande si j’ai vu des lueurs d’espoir pour la paix, la réponse est non", a conclu le Premier ministre italien.

  • L'OMS condamne la guerre en Ukraine et rejette une résolution russe

Les pays membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont adopté une résolution présentée par l'Ukraine qui condamne "avec la plus grande fermeté" l'agression militaire de la Russie et les attaques contre les services de santé. Le texte, toutefois, ne prévoit pas de sanctions concrètes contre la Russie au sein de l'organisation.

La résolution présentée par la Russie, que Moscou veut "plus neutre" que le texte ukrainien, a été rejetée par 66 voix contre et 12 en faveur. 

  • En Russie 115 militaires ont été licenciés pour avoir refusé de partir en Ukraine

Un tribunal militaire russe de la région de Kabardino-Balkarie (sud) a confirmé le licenciement de 115 militaires ayant contesté leur renvoi de l'armée pour avoir refusé de participer à l'offensive en Ukraine. Le tribunal a conclu que les militaires avaient "arbitrairement refusé d'accomplir une mission officielle" et a rejeté leur appel. 

Voici le détail des évènements de ce 92e jour de guerre dans notre direct :

Loading...

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : Zelensky accuse la Russie de "génocide" dans le Donbass

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Moscou menace de sanctionner des médias occidentaux si YouTube continue de bloquer sa diplomatie

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous