Regions Namur

Le pont du Biron détruit pour être reconstruit à Ciney

Le chantier de démolition a commencé ce lundi.

© Tous droits réservés

19 avr. 2021 à 15:00Temps de lecture2 min
Par Benjamin Carlier

C’est un chantier d’une certaine ampleur qui démarre ce lundi sur la commune de Ciney. Le pont du Biron va être détruit pour être ensuite entièrement reconstruit.

Cela fait de nombreuses années que le pont est en piteux état. D’ailleurs depuis 2018, la circulation ne se fait plus que sur une seule bande. Une des arcades du pont étant devenue trop fragile, la route était barrée sur la partie droite de l’édifice. Anne Pirson, échevine des Travaux de la ville de Ciney : "L’eau s’est infiltrée dans la base du pont et une des deux voûtes commençait à s’effriter. Elle présentait un réel risque d’effondrement."

Mais pourquoi alors ce chantier intervient trois ans après les premiers problèmes constatés de stabilité : "On aurait bien aimé faire les travaux plus tôt", souligne Anne Pirson. "Déjà cela faisait mauvais genre d’avoir des barrières Nadar, une partie de la voirie inaccessible depuis 2008 et de la signalisation. Mais tout cela prend du temps. Il y a tout le problème de marché public. La désignation d’un bureau d’études, désignation d’une entreprise… Il fallait aussi tout coordonner avec les impétrants dont ORES, la SWDE car leurs câbles et canalisations passaient dans le pont. Le temps que tout le monde se coordonne et s’organise pour réaliser ces travaux-là, cela a pris énormément de temps."

Un bureau d’études s’est penché sur les différentes solutions possibles pour réparer l’édifice. Il en est arrivé à la conclusion qu’il était impossible de consolider l’ouvrage d’art. La décision a donc été prise de démolir pour ensuite le reconstruire. C’est la société Wanty qui a obtenu le marché. Le responsable du chantier, Jonathan Graveline, estime que c’est un miracle s’il tenait encore debout : " Il tenait vraiment par des bouts de ficelle. Il n’y a plus rien qui le tenait." Un chantier dont le coût avoisine les 500.000€. Une dépense entièrement à la charge de la commune qui n’a bénéficié d’aucune aide de la Région wallonne dans ce dossier.

Un chantier qui génère pas mal de problèmes de circulation. Car l’avenue Schlögel sur lequel il se trouve est un axe de pénétration important dans la commune. Si les commerces et la maison de repos situé sur cette avenue restent accessibles pendant le chantier, de nombreux Cinaciens devront contourner la ville par l’autre côté de Ciney Expo pour pouvoir y entrer.

Le nouveau pont devrait être opérationnel fin du mois de juin. Il s’agira d’une simple structure en béton. Un édifice beaucoup moins esthétique que l’actuel pont en pierre mais qui supportera beaucoup mieux le passage de milliers de camions et de voiture tous les jours dans cette rue qui amène au centre-ville.

Articles recommandés pour vous