Jeux vidéo

Le pouvoir thérapeutique des jeux vidéo

Le pouvoir thérapeutique des jeux vidéo.

La start-up DeepWell Therapeutics a eu l'idée d'associer les jeux vidéo et la médecine dans le but de créer des jeux divertissants, mais aussi thérapeutiques.

Ces jeux, conçus par des experts vidéoludiques et des médecins, devraient voir le jour en 2023 et devraient répondre à des besoins dans le domaine de la santé mentale.

Le jeu vidéo outil de santé mentale

Mike Wilson, co-fondateur de Devolver Digital, et Ryan Douglas, fondateur et ancien PDG de la société de dispositifs médicaux Nexter, en font le pari en annonçant la création de DeepWell Therapeutics (DTx). Un premier éditeur de jeux vidéo "capables à la fois de divertir et d'offrir, d'améliorer et d'accélérer le traitement d'une série de problèmes de santé répandus". 

Les jeux vidéo représentent une solution de santé qu'il faut saisir, selon les créateurs.

"Notre média est souvent jugé sévèrement pour ses effets négatifs présumés sur l'esprit et le corps", a déclaré Mike Wilson, cofondateur de DeepWell, dans un communiqué. "Mais les scientifiques qui étudient les jeux vidéo, ainsi que les développeurs qui les conçoivent au plus haut niveau, savent déjà que le contraire est vrai."

Un comité d'experts médicaux et de l'industrie du jeu vidéo travaillent depuis un an afin de développer ces nouveaux outils sanitaires. Les premiers jeux devraient sortir à l'horizon 2023 et serviraient à traiter la dépression, l'hypertension ou l'anxiété légères, révèle Axios. 

Les bienfaits reconnus de Wii Sports

Si les entrepreneurs de DTx n'ont pas donné plus d'explications sur la façon dont les jeux peuvent agir en faveur de la santé mentale, on imagine que c'est en partie grâce à ses aspects divertissants, qui peuvent par exemple diminuer le stress

En 2008, la sortie du jeu Wii Sports sur la console Wii de Nintendo avait intéressé l'American Council Authority (ACE). Selon l'autorité, d'après une étude menée en collaboration avec l'Université du Winsconsin, "jouer à Wii Sports augmente la fréquence cardiaque, l'absorption maximale d'oxygène et l'effort perçu, ce qui se traduit finalement par des calories brûlées".

Bientôt une validation par les autorités sanitaires ?

Dans cette optique, les fondateurs de DeepWell veulent faire de l'entreprise un éditeur de jeux vidéo médicaux reconnus par les autorités. Ryan Douglas a supervisé plus de 20 dispositifs validés par la Food and Drugs Administration (FDA). "Nous créons et réorientons des jeux qui ressemblent à du pur divertissement mais qui sont imprégnés de thérapies numériques puissantes", a-t-il déclaré dans le communiqué. 

"Il s'agit d'un moment décisif qui rapprochera les jeux vidéo et la médecine d'une manière qu'aucun de ces deux domaines n'a jamais vraiment envisagée auparavant, en donnant la priorité à un niveau d'engagement du patient qui a échappé à la majeure partie de la médecine moderne."

Sur le même sujet

Jouer aux jeux vidéo n’aurait pas de conséquences sur le bien-être selon une étude de l'Université d'Oxford

Jeux vidéo

8 jeux de société à découvrir pour prolonger le plaisir des vacances de Pâques

Le top des activités

Articles recommandés pour vous