Cyclisme

Le premier jour de la carrière d'Evenepoel

Le premier jour de la carrière d'Evenepoel

© DAVID STOCKMAN - BELGA

14 juin 2019 à 15:31 - mise à jour 14 juin 2019 à 17:06Temps de lecture2 min
Par Laurent Bruwier

Ce jeudi 13 juin restera dans l’histoire comme la date de la première victoire professionnelle de Remco Evenepoel. A Zottegem, le jeune espoir du cyclisme belge a écrit la première ligne de son palmarès sur les routes du Tour de Belgique. Personne ne peut dire aujourd’hui qu’elle sera la suite de son histoire, si le palmarès se complétera avec les épreuves les plus prestigieuses mais à 19 ans, l’ancien joueur de foot a marqué les esprits.

" La performance qu’il a réalisée jeudi était vraiment très impressionnante " commente Rik Verbrugghe le sélectionneur national. " Il ne faut pas oublier que le parcours de cette deuxième étape était de type flandrien, pas spécialement taillé sur mesure pour ses qualités ".

Christophe Brandt, manager de l’équipe Wallonie Bruxelles, enchaîne : "Tout le monde répète qu’il a du talent mais ce que j’ai vu hier c’était vraiment la classe. Il était plus fort que Campenaerts qui n’est pas arrivé à tenir sa roue."

Échappé avec le recordman de l’heure, le jeune Remco a asphyxié son aîné avec son rythme élevé. "Quand on voit que Campenaerts est au maximum de ses capacités dans la roue d’Evenepoel sur les 5 derniers kilomètres et qu’il ne pouvait pas prendre un relais, ça en dit long " ajoute Verbrugghe. " S’il tombe, c’est sans doute parce qu’il a perdu sa lucidité en s’accrochant dans sa roue."

Leader de l’épreuve avant le CLM de Grimbergen, le double champion du monde junior d’Innsbruck a trouvé dans la troisième étape un terrain idéal pour maîtriser ses adversaires avant l’étape reine de samedi, une petite classique ardennaise dessinée autour de Seraing. Pour Christophe Brandt, il ne faut pas chercher bien loin le favori pour l’étape reine. "Il est capable de remporter l’étape de samedi aussi. On peut toujours avancer que le plateau n’est pas spécialement relevé mais je crois que si Wellens avait été en pleine forme, il aurait déjà bondi dans sa roue jeudi."

Une analyse partagée par son ancien équipier chez Lotto : "Si tout va bien, s’il n’a pas de malchance, il va gagner sa première course par étapes. Ce garçon est un phénomène, beaucoup le soulignent depuis longtemps, mais il le prouve encore une fois ici sur le Tour de Belgique."

Remco Evenepoel découvre le monde professionnel. Cette année devait être celle de l’apprentissage, la suivante celle de l’expérimentation avant de revenir en 2021 pour la confirmation. Evenepoel aura alors 21 ans… seulement.

Pour Rik Verbrrughe, le talent d’Evenepoel ne fait aucun doute, les seules incertitudes qui existent concernent les limites du coureur, notamment en haute montagne. " Sur le long terme, il a encore une grande marge de progression devant lui. C’est impossible de prédire l’avenir mais je pense que sur les grands Tours Remco doit être notre fer de lance dans les prochaines années ".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous