Sciences et Techno

Le premier vol d’Ariane 6 désormais prévu au dernier trimestre 2023

© Tous droits réservés

19 oct. 2022 à 16:07Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Théa Jacquet

Le vol inaugural de la fusée Ariane 6 est désormais prévu au dernier trimestre 2023, a annoncé mercredi le directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA), qui avait été contrainte au printemps de le repousser à l’an prochain en raison de retards pris dans les essais du nouveau lanceur.

"C’est une date prévue et le programme devra encore réaliser successivement et en temps voulu un certain nombre d’étapes clés pour que ce calendrier reste valide", a mis en garde Josef Aschbacher, lors d’une conférence de presse.

Le programme de ce nouveau lanceur destiné à succéder à Ariane 5 et à remplir les missions auparavant effectuées par la fusée russe Soyouz avait été lancé en 2014. Initialement prévu pour 2020, le premier vol d’Ariane 6 avait déjà dû être reporté de deux ans en raison de la pandémie de Covid-19 et de certaines difficultés de mise au point.

Ces derniers jours, plusieurs jalons ont permis de dégager un peu l’horizon vers le premier vol : l’assemblage de la totalité de la fusée sur son pas de tir de Kourou (Guyane) pour réaliser les "essais combinés" au sol et le début en Allemagne de la campagne de tests au sol de l’étage supérieur réallumable, principale innovation du futur lanceur.

Selon Aschbacher, pour que le calendrier soit tenu, il faut que "d’ici le premier trimestre 2023", les tests impliquant trois mises à feu du moteur Vinci de l’étage supérieur en Allemagne soient réussis, que les essais combinés en Guyane se soient traduits par la mise à feu du moteur Vulcain de l’étage principal et qu’une "revue de qualification du système de lancement" ait été lancée.

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous