Diables Rouges

Le Prince de l’Inter Milito amer sur le départ de Lukaku : "Il n’aurait pas dû promettre ce qu’il ne pouvait pas maintenir"

Romelu Lukaku et Diego Milito sous le maillot de l'Inter

© Belga

15 sept. 2021 à 14:30Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

Alors que Romelu Lukaku empile déjà les buts du côté de Chelsea (4 buts en 4 matches) et a déjà ouvert son compteur en Champions League, son ancien club l’Inter s’apprête à entrer en lice dans la compétition européenne face au Real Madrid. Des Nerazzurri qui n’ont pas encore tout à fait digéré le départ du Diable rouge pour l’Angleterre. Ce mercredi dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport, Diego Milito s’est fait le porte-parole de cette amertume.

Héros du triplé Serie A – Champions League – Coupe d’Italie en 2010, le 'Principe' Milito a pointé du doigt les promesses formulées par Lukaku en juin dernier. "S’il y a bien une chose qu’on ne doit jamais faire, c’est faire une promesse qu’on ne peut pas maintenir. On peut comprendre qu’un joueur de sa trempe qui a tant donné pour l’équipe choisisse de partir dans un autre club mais les supporters sont surtout déçus à cause de ses déclarations."

Avant le début de l’Euro, à quelques heures de l’annonce de l’arrivée du nouveau coach Simone Inzaghi, Lukaku s’était en effet dangereusement avancé. "Oui, je reste à l’Inter. Je ne devrais peut-être pas le dire maintenant, mais j’ai déjà parlé avec l’homme qui devrait devenir le nouvel entraîneur. C’était une conversation très positive", avait-il affirmé à l’époque.

Milito, 75 buts en 171 matches en 6 saisons à l’Inter, s’est toutefois dit "satisfait" du mercato à l’Inter. Lautaro Martinez, déjà équipier de Lukaku l’an dernier, Joaquin Correa et Edin Dzeko doivent désormais porter le poids de l’attaque interiste. Avec 5 buts à eux trois en 3 sorties de championnat, ils remplissent pour le moment le contrat.

"L’an dernier, les projecteurs étaient tous pour Lukaku. Désormais, c’est Lautaro le point de repère de cette attaque. C’est une bonne chose pour lui", estime Milito.

Auteur de 30 buts lors de la saison 2009-2010 dont un doublé en finale de C1, Milito est le dernier attaquant de l’Inter à avoir brillé en Ligue des Champions. Versé dans le groupe D avec le Real Madrid, le Shakhtar Donetsk et le Sheriff Tiraspol, le club milanais tentera de franchir la phase de poule de Champions League pour la première fois depuis 10 ans.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous