RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le prince Louis se joint à George et Charlotte pour interroger Sir David Attenborough sur l'écologie

Loading...
05 oct. 2020 à 12:00Temps de lecture3 min
Par Chloé Rosier

Figure emblématique des médias britanniques, le naturaliste Sir David Attenborough, du haut de ses 94 ans ne s’arrête presque jamais. Responsable et cadre manager à la BBC puis directeur de programme dans les années 1960 et 1970, il est connu dans le monde du journalisme britannique et s’est lancé dans la défense de l’écologie depuis de nombreuses années.

Une vie : Sir David Attenborough

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sir David Attenborough a répondu aux questions de plusieurs enfants dont les princes et princesse anglais. L’intérêt des jeunes générations pour l’écologie est de plus en plus palpable dans le monde et notamment au Royaume-Uni.

Le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis ont eu la chance de poser chacun une question au naturaliste de 94 ans.

Le prince Louis a demandé quel animal Sir David Attenborough préfère, ce à quoi il a répondu "les singes, ils sont si amusants". Mais le défenseur de la nature ne s’est pas arrêté là et en a profité pour mettre en garde contre le recel d’animaux sauvages :

"Attention, vous ne pouvez pas avoir de singes à la maison parce que ce n’est pas là qu’ils vivent".

Et à savoir quel animal il préfère que l’on puisse garder à la maison, c’est dans la team chien qu’il se trouve : "C’est une question très difficile. Je pense que je choisirais un chiot."

Loading...

Le prince George et l’extinction des espèces

Le prince George, le fils aîné du prince William et de Kate Middleton et une figure adorable de la famille royale qui n'hésite pas à faire ce qu'il veut, a posé une question un peu plus complexe mais qui est malheureusement d’actualité : "Quel est l’animal qui va s’éteindre prochainement selon vous ?"

"Eh bien, espérons qu’il n’y en aura pas", répond (positivement) Sir David. "Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire lorsque les animaux sont en danger d’extinction. Nous pouvons les protéger."

Il a ensuite expliqué comment la population de gorilles de montagne en Afrique centrale, qui étaient "très, très rares" il y a 40 ans, était passée de 250 animaux à plus de 1000, grâce à la sensibilisation du public et à la collecte de fonds au niveau mondial.

"Ainsi, vous pouvez sauver un animal si vous le souhaitez et vous y mettez votre cœur", a déclaré le célèbre naturaliste au prince de sept ans.

"Les gens du monde entier font cela parce que les animaux sont si précieux", a-t-il ajouté. "Alors espérons qu’il n’y en aura plus qui disparaîtront."

Une réponse peut-être un peu trop positive quand on voit le niveau d’extinction mondial et la 6e vague d'extinction qui a commencé cette année mais pleine d’espoir pour ne pas démoraliser les nouveaux arrivants dans la cause de défense des animaux et de la nature.

La princesse Charlotte aime les araignées

Comme son frère, la princesse Charlotte, cinq ans, a commencé sa question par un confiant :

"Bonjour David Attenborough ! J’aime les araignées, est-ce que tu aimes aussi les araignées ?"

Question mignonne à laquelle le naturaliste a répondu : "J’adore les araignées. Je suis tellement contente que tu les aimes !" dit Sir David. "Je pense que ce sont des bêtes merveilleuses."

"Pourquoi les gens ont-ils si peur d’elles ? Je pense que c’est parce qu’elles ont en fait huit pattes, ce qui est bien plus que nous. Et si vous avez huit pattes, vous pouvez vous déplacer dans n’importe quelle direction – donc vous ne pourrez jamais être tout à fait sûr dans quelle direction cette araignée va aller !"

"Mais les araignées sont si intelligentes. En avez-vous déjà vu une essayer de construire sa toile ? C’est extraordinaire. Comment fait-elle cette toile circulaire comme ça… Comment font-elles ? Essayez de regarder et de voir comment elles font – c’est merveilleux."

Sir David Attenborough fait pour l'instant la promotion du film-documentaire dans lequel il incarne le "personnage principal". Selon ses mots, "Ce n'est pas un film noir et morose. C'est un film qui explique ce qui peut être fait."

Sur le même sujet

Rififi à Sandringham : pourquoi la gouvernante de la Reine Elisabeth II a-t-elle démissionné ?

The Crown : la famille royale britannique n'apprécie pas la dernière saison

Articles recommandés pour vous