Monde Europe

Le prix des péages français augmente dès ce 1er février

Une photo prise à proximité du péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines, sur l’A10, en France, le 8 août 2020.

© MARTIN BUREAU / AFP

31 janv. 2022 à 18:36Temps de lecture1 min
Par Maxime Fettweis

Partir en vacances en voiture en France vous coûtera un peu plus cher dès ce 1er février 2022. Les prix des péages de France, qui reste la destination préférée des belges pour leurs vacances, encaisse une nouvelle hausse automatique de 2% en moyenne cette année en raison de contrats liés entre l’Etat français et les sociétés de gestion des infrastructures routières dans le pays.

Si vous projetez de prendre la route en direction de la Bretagne, du sud de la France ou même des Alpes, votre trajet allègera encore un peu plus votre portefeuille. Car tous les ans au premier février, c’est la même rengaine : le prix des péages français grimpe. Cette hausse s’explique d’une part par l’inflation à laquelle est indexée le pris des péages mais aussi par les travaux entrepris sur le réseau autoroutier dans l’Hexagone.

La privatisation des autoroutes en cause

Pour les voitures (véhicules de classe 1), les tarifs augmentent différemment selon les réseaux autoroutiers. Car en France, à l’inverse de la Belgique, seuls 2000 kilomètres d’autoroutes sont encore à la charge des autorités. Depuis 2006, 9000 kilomètres d’autoroutes ont été confiées à des sociétés privées, qu’on appelle des "concessionnaire d’autoroutes", pour une durée oscillant entre 25 et 30 ans. Ce sont ces différentes sociétés qui fixent donc les prix des péages et empochent donc l’argent que vous déboursez lorsque vous empruntez les autoroutes françaises. Elles l’utilisent ensuite pour réaliser l’entretien nécessaire des voies roulables.

Ainsi, les tarif augmentera par exemple de 1,89% sur le réseau Cofiroute, 2,19 sur ASF, 1,91 sur Sanef ou encore 2,05 sur APRR. La société Vinci Autoroutes a en revanche décidé de faire un petit geste "pour préserver le pouvoir d'achat des automobilistes" en gelant le tarif des péages sur son réseau lorsqu'il s'agit de trajets de moins de 50 kilomètres ainsi que le contournement de 34 agglomérations.

Il faudra en revanche s’attendre à de nouvelles augmentations dès l’année prochaine puisque les contrats liant les sociétés d’autoroutes à la France prévoient une augmentations automatique des prix des péages autoroutiers tous les ans au 1er février.

Sur le même sujet

La zone de congestion, ces péages qui cherchent à réduire les embouteillages

Articles recommandés pour vous