Le prix du pain bientôt à 5 euros ?

Image d’illustration pains

© © Tous droits réservés

14 mars 2022 à 19:35 - mise à jour 16 mars 2022 à 11:14Temps de lecture1 min
Par Anaïs Stas & Simon Breem

"Si on répercute effectivement toutes les hausses : prix de la farine, de l’énergie, des emballages, du transport, il ne faudrait pas s’étonner qu’on arrive à cinq euros pour un pain", une annonce choc d’Albert Denoncin, président de la fédération francophone de la boulangerie. Cela reviendrait à doubler le prix moyen du pain en Belgique.

L’augmentation qui a le plus d’impact pour les boulangers, c’est le prix de l’énergie. "L’énergie, cela représente 12% du prix de fabrication d’un pain". Et les factures d’énergie en ce moment réservent de bien mauvaise surprise comme en témoigne Renauld Arnould, boulanger à Saint-Hubert. "Pour vous donner une idée, en janvier 2021, ma facture était de 2344 euros. En janvier 2022, elle est de 6012 euros. Donc là, c’est une grosse surprise quand même".

Des augmentations rapides et difficiles à répercuter

Même si les coûts explosent, difficile voire impossible pour ce professionnel de tous les répercuter dans le prix du pain. "Le pain est un produit d’appel, un produit de base" explique Renauld Arnould. "On va augmenter le prix du pain par étape, dans un premier temps de 10 centimes".

Doit-on du coup s’attendre à trouver d’ici quelques semaines, quelques mois des pains à cinq euros ? Sur ce point, le président de la fédération francophone de la boulangerie n’est pas aussi catégorique. "Je conseille aux boulangers de bien calculer leurs coûts et s’il faut, de répercuter suffisamment tôt ces hausses sur le prix du pain. Mais surtout ce qu’on demande, c’est de l’aide. On souhaite que nos entreprises puissent bénéficier du tarif social pour l’énergie, ni plus, ni moins". La fédération de la boulangerie a rencontré en ce sens le ministre Willy Borsus, mais une telle aide doit passer par un accord européen. Une réunion a eu lieu ce week-end. Les boulangers attendent maintenant un retour.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : les boulangeries industrielles redoutent une explosion des prix à court terme

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous