Vuelta - Cyclisme

Le profil de la 18e étape de la Vuelta décrypté : triple ascension à l'Alto de Piornal

Trujillo - Alto de Piornal

© A.S.O

08 sept. 2022 à 05:00Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

Encore une journée intéressante pour les grimpeurs sur les routes de la Vuelta avec la 18e étape entre Trujillo et l'Alto de Piornal (192 km). Un profil dont Remco Evenepoel devra forcément se méfier.

Après une centaine de kilomètres 'de transition' favorable à la formation d'une échappée, le peloton approchera de l'Alto de Piornal. Celui-ci sera affronté par trois versants.

Le premier est le plus court mais aussi le plus pentu, les coureurs devront en effet franchir le versant n°1 via l'Alto de la Desespera (3,7km à 9,4%) avec un pied très pentu. Difficile toutefois de voir les hommes forts bouger alors qu'il manquera une nonantaine de bornes à l'arrivée.

Après une trentaine de kilomètres 'mal-plats', l'Alto de Piornal sera escaladé par le versant du Monsastère de Yuste (13,5 km à 5%). Le sommet de cette ascension est situé à 40 km de l'arrivée et précède une descente d'une vingtaine de kilomètres qui mènera le peloton vers la troisième et dernière ascension du jour.

C'est donc via la Vallée du Jerte que l'Alto de Piornal sera escaladé pour la troisième fois pour une nouvelle ascension très roulante de 13,5 km à 5%. Des caractéristiques - on est très bien dans les roues - qui compliquent forcément les plans des coureurs offensifs.

Suivez l'évolution de cette 18e étape en direct commenté.

L'avis de Gérard Bulens :

"On va assister au même type de course que celle qu'on a eu ce mardi. Avec un groupe qui se détache et qui va pour la victoire. S'il n'y a pas de coureur vraiment dangereux au général, on va laisser sortir et prendre quelques minutes et puis on va en découdre entre favoris dans la final pour laisser la victoire à des coureurs audacieux. Il faudra essayer du côté de Lotto Soudal d'être présent pour aller chercher des points malgré les peu de forces qu'il reste. Je n'imagine pas que trois équipes différentes avec des coureurs espagnols puissent se liguer contre Remco. Evenepoel et son équipe devront faire attention dans les vallées où le vent peut être changeant et on peut faire des différences. Ceci dit, chez Quick-Step on a affaire à des directeurs sportifs qui ont l'expérience des bordures et qui se laisseront difficilement surprendre."

17e étape : Aracena > Monasterio de Tentudia : Victoire de Rigoberto Uran

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous