RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Le Quartier de la Baraque de Louvain-la-Neuve inquiète les pompiers

22 juin 2022 à 16:04Temps de lecture2 min
Par Simon Bériaux

Le Quartier de la Baraque à Louvain-la-Neuve regroupe une centaine d’habitations toutes plus originales les unes que les autres.
Ce dédale inspirant et alternatif de roulottes et autres maisonnettes autoconstruites inquiète les pompiers. Impossible par exemple pour une ambulance d’emprunter les étroits sentiers pédestres donnant accès aux logements. La Zone de secours a transmis un rapport d’occupation négatif à la Commune. Lundi 20 juin 2022, habitants et autorités se sont rencontrés pour faire le point. Des représentants de l'UCLouvain - propriétaire des terrains - et de la Zone de secours Brabant wallon ont également assisté à la rencontre.

Les limites d’un Quartier autoconstruit quant à l’accès aux services de secours

Le quartier de la Baraque propose une façon de "vivre ensemble autrement", héritée des premières années d’existence de la cité universitaire. Au fil des ans, les habitants ont développé eux-mêmes les maisons, les chemins, le réseau d’égouttage… Un tour de force qui n’est pas de nature à rassurer les services de secours : qui habite exactement au Quartier de la Baraque ? Où ces personnes sont-elles logées précisément et comment leur porter secours en cas de blessure où d’incendie ? Julie Chantry, bourgmestre de Louvain-la-Neuve : " si quelqu’un a un accident dans le quartier de la Baraque, comment est-ce que les pompiers vont le trouver ? En effet, les maisons ne sont pas numérotées comme des maisons "normales". L’éclairage des sentiers, leur accessibilité posent aussi question… L’avenir du Quartier n’est pas menacé mais il faut améliorer ces aspects pour répondre à l’avis d’occupation négatif rendu par la Zone de secours".

Les chemins qui relient entre elles les habitations du Quartier sont trop étroits pour permettre le passage de véhicules tels qu’une ambulance.
Les chemins qui relient entre elles les habitations du Quartier sont trop étroits pour permettre le passage de véhicules tels qu’une ambulance. RTBF

Ambiance constructive et potentiel effet domino

La réunion du 20 juin 2022 fut constructive. La bourgmestre relève que les habitants ont déjà formulé des propositions répondant aux inquiétudes. Ils sont désormais invités à les coucher sur le papier. Des habitants qui n’ont pas souhaité réagir à ce stade, ce qui colle bien avec leur mode de fonctionnement : collégial et participatif.

Ce dossier en cache un autre : il n’existe aucun permis d’urbanisme en bonne et due forme à la Baraque*. L’occasion serait belle pour les autorités publiques de tenter de faire d’une pierre deux coups : gérer les questions de sécurité et les questions urbanistiques en suspens d’un même élan. 

* Il existe par contre un "Plan Particulier d’Aménagement" (PPA), voté en 1991, permettant d'être domicilié sur place.

Sur le même sujet

Le parc Courbevoie toujours fermé à LLN : la ville fait-elle lanterner le promoteur et l’UCLouvain ?

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous