Championnats Européens

Le quatre de couple belge en demi-finales en aviron à Munich : "L’objectif est atteint"

Quatre de Couple Séries : La série de Tim Brys, Gaston Mercier, Ward Lemmelijn et Ruben Claeys

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 août 2022 à 11:30Temps de lecture2 min
Par Belga (édité par Alice Devilez)

Tim Brys, Gaston Mercier, Ward Lemmelijn et Ruben Claeys se sont qualifiés pour les demi-finales du quatre de couple aux championnats d’Europe d’aviron jeudi à Munich, Allemagne.

Le quatuor a pris la 3e place de sa série derrière la Roumanie avec Mihai Chiruta, Ciprian Tudos, Ioan Prundeanu et Marian Enache (6 : 18.46) et la République tchèque avec Jan Felissner, Tomas Sisma, Dalibor Nedela et Filip Zima (6 : 23.87).

Partis calmement, Tim Brys, Gaston Mercier, Ward Lemmelijn et Ruben Claeys ont progressivement accéléré l’allure pour gérer leur course et rejoindre aisément, en 6 : 24.16, les demi-finales prévues vendredi (11h39 et 11h45).

Les trois premiers de chacune des trois séries se qualifient en effet pour les demi-finales, les autres bateaux doivent passer par des repêchages.

Premier athlète à entrer en lice aux championnats européens de Munich jeudi matin, Marlon Colpaert n’avait lui pu se qualifier directement pour les demi-finales du skiff poids légers.

Après le forfait de Niels Van Zandweghe avec qui il était prévu pour le deux de couple poids légers, Marlon Colpaert s’est rabattu en effet sur le skiff poids légers.

L’Ostendais, 22 ans, a pris – en 8 : 12.13 – la 4e place de sa série remportée par le Bulgare Lazar Penev en 7 : 58.30 et devra passer par les repêchages.

Les trois premiers rameurs de chacune des trois séries se qualifient directement pour les demi-finales, le quatrième passe par les repêchages prévus vendredi à 9h48.

Les Belges satisfaits et prudents pour la suite

Gaston Mercier : "Lobjectif est atteint"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Trois des quatre membres de l'équipe belge étaient au micro de Quentin Weckhuysen, envoyé spécial à Munich, à l'issue de la course. 

Gaston Mercier : "Oui la qualification c’est le plus important, l’objectif est atteint. On est soulagé d’échapper au repêchage qui est trois heures après donc on est content." Mercier a conscience des lacunes encore présentes : "On a un départ assez calme, on n’est pas encore assez au point techniquement pour partir vite avec les autres. On voulait remonter le plus de places possibles. On aimerait partir plus vite mais on n’en est pas encore capable. On est fort puissant mais on manque encore de technique. Mais ces championnats et cette saison on veut faire progresser le bateau."
 
Ruben Claeys : "Aujourd’hui, il y avait du vent de face. C’est ce qu’il y a de mieux pour nous car nous n’avons pas suffisamment de technique pour le vent de dos. On a bien travaillé depuis 5 semaines. Les positions dans le bateau ont été modifiées. Et ça fonctionne bien comme ça. Il y avait du stress pour cette première course. Ça s’est bien passé donc ça fait du bien. Atteindre la finale c’est possible, mais pour cela il faudra battre l’Ukraine."

Ward Lemmelijn : "On est heureux. Il y a eu beaucoup de travail pour réaliser cette bonne course. Le stress était là car c’était la première course. Maintenant, on peut définir notre objectif. Vu les sensations, on vise le top 8. On peut battre les Tchèques et les autres bateaux. Notre départ ? On doit l’améliorer. Heureusement, on est bien revenu. C’est très technique, on va travailler. On apprend de nos erreurs.
On ne doit pas disputer le repêchage…. Ça fait surtout du bien pour Gaston, qui a besoin de repos. Moi j’aurais pu enchaîner, j’ai faim (rires).
"

Articles recommandés pour vous