Belgique

Le réchauffement climatique impacte la production d’énergie : "Une centrale a besoin d’eau pour être refroidie"

L'actu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Commission européenne actera le 26 juillet prochain un plan visant à réduire de 15% la demande européenne de gaz pour surmonter la chute des livraisons russes alors que le continent vit actuellement une intense période de sécheresse. Cette sécheresse – et plus largement les effets du réchauffement climatique – impacte d’ailleurs potentiellement la production d’électricité. "Une centrale nucléaire a besoin d’être refroidie", explique Benjamin Wilkin, directeur général d’Énergie Commune asbl qui promeut les énergies renouvelables. "Donc elle va puiser dans une rivière de l’eau pour être refroidie et rejette éventuellement de l’eau un peu plus chaude. Pour des raisons de volumes limités en prélèvement ou de rejet d’eau trop chaude, elle pourrait voir son fonctionnement altéré."

En France, certaines centrales ont ralenti leur production. C’est le cas par exemple des centrales nucléaires, mais aussi hydroélectriques (barrages) auxquelles nous avons peu recours en Belgique. "Le fait d’avoir trop peu d’eau peut conduire à l’arrêt du fonctionnement des centrales", confirme Benjamin Wilkin. "C’est moins le cas chez nous, mais le coordinateur des suivis peut le demander aussi."

"Aujourd’hui, l’hydroénergie a comme grande qualité d’avoir une capacité de production constante l’année", reprend-il. "Mais à partir du moment où on a des épisodes de sécheresse ou inondations qui se marquent de façon plus forte, on aura plus de périodes de non-production de ces systèmes. C’est donc une forme de pertes de stabilité de production. Pour la Belgique, ce n’est pas critique parce que moins d’1% de l’électricité consommée est d’origine hydraulique. Pour d’autres pays tels que le Portugal ou certains États du Brésil par contre, l’hydroénergie est importante. Il y a plusieurs sécheresses depuis plusieurs années et on voit qu’on doit avoir recours paradoxalement à de l’énergie fossile pour compenser."

Si la production de l’énergie hydraulique connaît quelques épisodes de faiblesse, la production d’énergie solaire est de plus en plus importante. "On a vu l’ensoleillement augmenter ces dernières années", confie le directeur. "Ce n’est pas spécialement à cause du réchauffement climatique, mais parce que moins de polluants sont émis en Europe."

Sur le même sujet

Climat : "C’est une bonne nouvelle que l’on sache que nous allons dans le mur" explique Jean-Pascal Van Ypersele

Belgique

Dérèglement climatique : le sort de la plus grande calotte glaciaire en Antarctique est "entre nos mains", avertissent des chercheurs

Environnement

Articles recommandés pour vous