Santé physique

Le retro-running : le footing à l'envers qui fait de plus en plus d'adeptes

Le retro-running : le footing à l'envers qui fait de plus en plus d'adeptes.

© Photographie PeopleImages/Getty Images

23 sept. 2022 à 14:30Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

En panne d’inspiration pour améliorer vos performances en course à pied ? Et si vous essayiez le retro-running ? En plus de travailler différemment les muscles de vos jambes, cette méthode améliore l’équilibre et la posture.

D'autres muscles sollicités

Courir à reculons, un moyen d’améliorer ses performances. C'est le but du "retro-running", cette discipline qui se popularise chez les marathoniens en quête de performances.

Le concept est simple : lors de votre entraînement, ajoutez une distance parcourue en course arrière.

Selon une étude menée par la Manchester Metropolitan University, la pratique du retro-running permet d’utiliser les muscles d’une façon différente. Si la course à pied peut être éprouvante pour les genoux et les chevilles, le rétro-running les engage moins directement. Les mouvements sont moins amples et appuient différemment sur les articulations.

En revanche, cette discipline renforce naturellement les quadriceps, à savoir les muscles avant des cuisses. De plus, elle engage moins les hanches, ce qui en fait un exercice idéal pour éviter de se blesser aux ischio-jambiers. 

Existe aussi en version "marche" !

Pour bénéficier de ces bienfaits, il est aussi possible de se tourner vers la marche en arrière. Par sa posture, qui engage le dos en arrière, cette activité permet de se tenir plus droit. A contrario, lors d’une marche en avant, le corps se voûte. Pratiquée en extérieur, elle permet de travailler la coordination et d'améliorer l’équilibre

Le rétro-running se développe dans les pays anglo-saxons. En Angleterre, les championnats du monde de course à pied à reculons ont lieu tous les deux ans : les distances vont de 100 mètres à un semi-marathon

Bien évidemment, que ce soit en marche ou en course, il est conseillé de choisir avec attention le lieu de votre entraînement. Par exemple, une piste d’athlétisme, un centre sportif ou un lieu sans obstacle. Pour les personnes équipées ou avec un abonnement à une salle de sport, il est possible de la pratiquer sur un tapis de course.  

Sur le même sujet

Marcher est excellent pour la santé, mais marcher vite l'est encore plus

Santé physique

Courir deux fois par jour : une méthode pas si éprouvante pour augmenter ses performances

Santé physique

Articles recommandés pour vous