RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'info culturelle

Le Rideau de Bruxelles éclaire le théâtre d’Ascanio Celestini

" Discours à la nation ", " Laïka " et " Pueblo ", les trois spectacles du tandem Celestini/Murgia sont repris au Rideau de Bruxelles. L’acteur belge David Murgia continue de porter en français les mots de l’auteur italien Ascanio Celestini et d’ouvrir une fenêtre sur les injustices du monde. Toutes les informations sur le site lerideau.brussels.

Ce sont des textes qu’on ne se lassera jamais d’entendre. C’est un théâtre qui est fait d’histoires, de fables et de mots mais ces mots bouleversent et désarçonnent ceux qui choisissent de les entendre. Ascanio Celestini est l’une des grandes figures du théâtre de narration. Dans le prolongement de Dario Fo, l’auteur italien porte à la scène un théâtre profondément social et engagé. Chaque spectacle déploie le même dispositif : une voix et des mots qui chantent. Rien de plus, rien de moins. Chaque soir, un acteur-conteur ouvre une fenêtre sur les injustices du monde.

Trois spectacles d’Ascanio Celestini sont à l’affiche du Rideau de Bruxelles. " Discours à la nation " qui avait le jour en 2013. " Laïka " créé en 2017 et " Pueblo " qu’on avait découvert en 2020. Ces trois textes ont marqué le théâtre belge francophone.

" Moi je n’ai pas l’impression de faire un théâtre politique ou engagé. J’essaie juste d’affronter des histoires qui m’intéressent. Je préfère parler d’une prostituée ou d’un clochard plutôt que d’un président de multinationale. Parce que si l’artiste a le devoir de raconter l’homme, l’homme est plus visible dans le clochard que dans le président de la multinationale. "

Ascanio Celestini au micro de François Caudron

Entretien Ascanio Celestini

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Raconter l’homme, éclairer les vivants

Satire politique grinçante, " Discours à la nation " croque avec ferveur le cynisme des puissants. Tandis que " Laïka " et " Pueblo " attirent notre attention sur les  invisibles. Dans ces deux derniers textes, prostituées, ouvriers, clochards et migrants se croisent sur le parking d’un immense supermarché. Ces trois textes ont été portés en français par l’acteur belge David Murgia.

" Partir d’en dessous, partir de ceux qui n’ont pas le pouvoir, donne un autre point de vue sur le monde. "

David Murgia en 2017 à la création du spectacle Laïka

Entretien avec David Murgia

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le spectacle " Pueblo " est repris jusqu’à samedi 11 juin au Rideau de Bruxelles, avant les spectacles "Laïka" et "Discours à la nation". Toutes les informations sur le site lerideau.brussels

 

Sur le même sujet

Rita Mitsouko, politiquement barjo

Viva +

Articles recommandés pour vous