Exposition - Accueil

Le sculpteur Rachid Khimoune ouvre son "Jardin extraordinaire" sur les remparts d'Aubervilliers

Le sculpteur Rachid Khimoune ouvre à partir de jeudi les portes de son antre artistique à Aubervilliers.

© Photographie THOMAS SAMSON / AFP

Sur les remparts du fort d'Aubervilliers, abrité du tumulte qui cogne aux portes de Paris, le sculpteur Rachid Khimoune ouvre à partir de jeudi les portes de son antre artistique où s'élèvent ses célèbres bronzes composés d'objets de récupération.

"Avant c'était le bordel !", sourit l'artiste assis à l'ombre des arbres qui préservent l'intimité de ce lieu insolite, juché sur les hauteurs de cette ville populaire de Seine-Saint-Denis.

Pour cette exposition visible jusqu'au 15 octobre, Rachid Khimoune a dû faire un brin de rangement pour mettre en avant quelques-unes des œuvres qui ont marqué sa carrière.

Il y a 35 ans, il a installé son atelier sur ces fortifications initialement édifiées en 1840 pour protéger Paris. "Ca a été ma maternité", glisse ce globe-trotter qui s'est nourri de voyages et de rencontres.

Son "Jardin extraordinaire" a été imaginé comme une déambulation entre les sculptures, copies ou versions préparatoires, qui peuplent son monde imaginaire.

Ses "Tortues de la paix", inspirées de casques militaires et exposées notamment à Omaha Beach en 2011, côtoient quelques "Vélobipèdes", de joyeux squelettes uniquement conçus avec des pièces de bicyclettes. 

Plus loin le visiteur tombe nez à nez avec "les Enfants du monde", une série pour laquelle il a moulé des plaques d'égoût dans différents pays, chacune renfermant symboles, histoires et anecdotes.

Dans cette "société de l'abondance", Rachid Khimoune a regardé autour de lui et s'est servi de l'existant avec "la conscience de la Terre qui nous porte".

"On peut parler de choses graves" en y ajoutant une touche "de poésie, d'espoir", ajoute-t-il.

L'exposition préfigure également un projet cher au sculpteur. "Je veux faire un musée d'artistes, un lieu de paix, un rempart d'humanité", imagine Rachid Khimoune, âgé de 69 ans.

De quoi continuer à faire vivre et connaître cet endroit préservé, à l'heure où l'ancien fort militaire connaît d'importants travaux pour faire émerger un nouveau quartier de 900 logements.

Rachid Khimoune, la rue comme page d’écriture - Un film de Régine de Lapize et Christophe Soupirot.

Loading...

Articles recommandés pour vous