La passion selon...

Le Slam de Marcel Proust et de Reynaldo Hahn

Marcel Proust dans le jardin Reynaldo Hahn.

© Universal Images Group via Getty Images

En cette année du centenaire du décès de Marcel Proust, Xavier Falques nous parle de son recueil de poème Les plaisirs et les jours et leur illustration musicale – des petites pièces pour piano seul destinées à être jouée en même temps que les poèmes étaient lus – composée par Reynaldo Hahn.

Proust, "poète remarquablement peu doué" ?

Durant le mois de juin 1895, le journal Le Gaulois propose à ses lecteurs une série de poèmes intitulée Portraits de peintres signée de la main d’un jeune homme dont l’œuvre est encore à faire : Marcel Proust. Peu satisfait de cette publication, Proust retravaille ses poèmes et les intègre au recueil Les plaisirs et les jours, publiés l’année suivante. Si ces portraits poétiques sont goûtés par une partie du public, ils sont depuis les années 1960 l’objet de vive critique. Par exemple, en 2001 Richard Bales écrivait encore "Proust est un poète remarquablement peu doué".

Les portraits souffrent-ils de la comparaison à l’Opus Magnum de Proust ? Possible, mais il semblerait également que certains aient voulu y lire une manière d’Ekphrasis, une description littéraire d’une image particulière. Or ceci n’a jamais été l’objectif de l’auteur, qui met en mot les sensations ressenties dans la peinture de quelques artistes. Il y assume tout à fait sa subjectivité et son détachement du détail.

"Le portrait du roi à la chasse" par Anthony van Dyck

Par exemple dans le portrait de Van Dyck, poème qui fait le plus directement référence à des œuvres du peintre comme Le portrait du roi à la chasse ou celui de James Stuart, Proust y développe surtout son image de Van Dyck, on y ressent la noblesse, "l’élégance pensive", la mélancolie et surtout l’omniprésence d’un sentiment de mortalité. Des choses que l’on ne peut pas réellement pointer dans une peinture précise, mais qui expriment les sensations ressenties par Proust devant l’œuvre de Van Dyck.

La peinture vit, le poème prend forme et la musique se pare de sens

Mais ces poèmes ne vont pas seulement avoir pour destinée d’être lus, car le compositeur Reynaldo Hahn s’empare des portraits de Cuyp, Watteau, Potter et Van Dyck pour les mettre en musique. La spécificité de la composition de Hahn tient au fait qu’il ne s’agisse pas de mélodies pour voix et piano, mais de pièces pour piano seul. Hahn décrit son travail comme celui de "faire en musique des illustrations pour un livre". C’est, d’ailleurs, de cette manière que la musique sera publiée, faisant face au poème. En réalité, les pièces de Hahn accompagnaient la récitation des poèmes (à la manière d’un slam) et venaient illustrer musicalement l’idée sous-jacente du texte. Pour reprendre l’exemple de Van Dyck, la musique est marquée par des indications d’expression telles que : "avec élégance et mélancolie", "grâce noble" ou encore, à la reprise de la première partie, sur le mot "je rêve" du poème, Hahn spécifie "regard tranquille".

Autoportrait de Marcel Proust avec Reynaldo Hahn, c1891-1922.
Autoportrait de Marcel Proust avec Reynaldo Hahn, c1891-1922. © Art Media / Heritage Images via Getty Images

Cette version pour récitant et piano ne sera pas créée par Proust qui, d’après Colette, était un piètre récitant ; elle écrit à ce sujet : "Je veux vous dire maintenant combien nous avons trouvé fines et belles vos gloses de peintres l’autre soir. Il ne faut pas les abîmer comme vous le faites en les disant mal, c’est très malheureux". Elle sera créée le 28 mai 1895, avant la publication dans Le Gaulois, lors d’une soirée consacrée aux œuvres de Hahn, avec Édouard Risler au piano et Charles Le Bargy en récitant.

Avec leur projet, Proust et Hahn portent une lumière neuve sur de grandes œuvres d’art et réussissent le tour de force d’intégrer deux commentaires distincts dans une dimension symbiotique. La peinture vit, le poème prend forme et la musique se pare de sens.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous