Santé & Bien-être

Le soleil ami ou ennemi ? Coup d'éclat sur les consignes pour bien se protéger

temporary-20200617121626

© yangyang - Getty Images

17 juin 2020 à 12:40Temps de lecture6 min
Par VivaCité

On le sait, le soleil ne nous veut pas que du bien et pourtant il nous refile la pêche. Se protéger est cependant essentiel et de la bonne façon, nos réflexes ont parfois des airs d’assurance et garantie et pourtant, tous nos gestes ne sont pas toujours au beau fixe en matière de protection. Par exemple, si vous aussi vous déballez votre crème solaire une fois arrivé sur la plage, si vous badigeonnez toute la famille pour profiter ensuite pleinement de ces instants de loisirs, alors vous aussi vous commettez un faux pas. De votre appartement jusqu’à la plage il s’est écoulé bien des minutes sans que vous vous soyez enduit de crème et hop, trop tard, le soleil a sans délai endommagé votre peau. Ses dommages sont instantanés et sans conciliation aucune avec le temps. S’enduire de crème avant de partir de votre demeure est donc u des bons plans à adopter. Voici donc quelques consignes imparables en guise de rappel pour profiter pleinement de vos vacances, en toute sécurité.

Soleil, ami ou ennemi ?

Le soleil ami ou ennemi ? Coup d'éclat sur les consignes pour bien se protéger

La réponse, en fait, est : ami ET ennemi.

Ami, car les rayonnements UV sont indispensables à notre santé, notamment en déclenchant la fabrication de la vitamine D.

Ennemi, car une exposition excessive à ces mêmes UV a également un impact négatif sur notre santé : brûlures, coups de soleil, augmentation des rides et taches pigmentées, cancer de la peau… Par ailleurs, le soleil est également nocif pour nos yeux, et peut affecter le système immunitaire.

Le soleil et les rayons UV artificiels (banc solaire) n’ont pas qu’une influence positive sur notre santé comme le souligne La Fondation contre le cancer.. Les abus se paient et sont bien visibles : brûlures, coups de soleil, rides, taches pigmentées, cataracte, cancer de la peau.

Grâce à une caméra UV, on peut découvrir que les effets du soleil sur la peau ne sont pas toujours visibles à l’œil nu et que les rayons ultraviolets sont les pires ennemis de la peau : le soleil est essentiel à notre vie, mais il est aussi le premier facteur de vieillissement cutané. S’exposer aux rayons UV peut endommager l’ADN des cellules de la peau, et ce, après seulement 10 minutes d’exposition.

L’exposition de tous les dangers

temporary-20200617121626

Dans les conditions suivantes, il faut faire particulièrement attention comme le souligne la Fondation contre le cancer :

  • Au début de la belle saison, la peau n’a pas encore eu le temps de s’habituer au soleil.
  • Aux endroits où le soleil se réfléchit, veillez à une bonne protection : sur la neige, à la plage, à proximité de l’eau…
  • Sous les tropiques, le soleil est très intense, même à travers les nuages. Une protection efficace est indispensable.
  • C’est en milieu de journée, entre 12 et 15 heures, que le rayonnement UV est le plus fort.
  • Les personnes qui ont une peau du type 1 ou 2 doivent se montrer plus prudentes.

Tout le monde pense à se protéger du soleil. Mais on oublie qu’au printemps déjà, le soleil frappe aussi fort qu’au mois d’août. C’est alors qu’il est le plus dangereux : notre peau blanche sort à peine de l’hiver, et nous ne sommes pas encore protégés. Ce n’est pas parce que l’air est frais que les rayons UV sont moins agressifs.

 

L’indispensable crème solaire

temporary-20200617121626

On sait que 70 à 80% des rayons UV nocifs traversent la couche nuageuse et pénètrent la surface de l’eau. Aussi est-il recommandé de se couvrir de crème solaire, même par temps nuageux.

Une crème solaire exerce deux actions différentes. Généralement, ce sont les composants chimiques de la crème qui absorbent les rayons UV avant qu’ils n’endommagent la peau. Certaines crèmes bloquent les rayons UV en les dispersant ou en les réfléchissant.

Le facteur de protection solaire (ou FPS) indique la capacité de la crème à bloquer temporairement les rayons du soleil. À titre d’illustration, une crème avec un indice FPS de 15 permet de rester 15 fois plus longtemps au soleil que le temps nécessaire pour provoquer une rougeur sur la peau. Si la peau rougit après 10 minutes, par exemple, vous pouvez rester 10 x 15 minutes (2,5 heures) au soleil. La règle est la suivante : plus le FPS est élevé, plus la crème protège longtemps. Mais les enquêtes montrent aussi que les personnes qui se mettent beaucoup de crème brûlent plus que les autres, parce qu’elles restent trop longtemps au soleil. Ne croyez pas que la crème solaire vous préserve toute la journée !

Conseils

  • Appliquez la crème une demi-heure avant de vous mettre au soleil. Cela donne à la peau le temps d’absorber les substances chimiques. Choisissez une crème à large spectre, qui arrête aussi les rayons UVA.

  • Utilisez de préférence une crème qui résiste à l’eau et ne s’élimine pas avec la transpiration. Pour être sûr d’une bonne protection, répétez l’application toutes les 2 heures. Faites de même après avoir nagé ou transpiré.

  • Les études montrent que les crèmes anti-insectes au DEET limitent l’action des crèmes solaires. Dans ce cas, mieux vaut porter des vêtements protecteurs.

  • Utiliser une crème solaire d’indice suffisant efficace à la fois contre les UVA et les UVB

 

L’efficacité photo protectrice d’une crème solaire.

-

Connaître son type de peau, c’est essentiel.

Le coefficient de protection (IP ou CP) permet d’estimer l’efficacité photoprotectrice d’une crème solaire.

Il existe 6 phototypes, classés des peaux plus claires aux peaux les plus foncées.

Lunettes solaires

temporary-20200617121626

Prenez le soleil avec intelligence. N’exagérez pas comme nous le rappel le site www.cancer.be Une exposition excessive au soleil peut aussi occasionner de graves lésions aux yeux. Portez des lunettes solaires !

Une bonne protection des yeux est surtout importante chez les jeunes enfants. Chez l’adulte (à partir de 30 ans environ), c’est le cristallin qui protège la rétine des rayons UV nocifs. L’œil de l’enfant est différent : sa rétine n’est pas encore tout à fait à l’abri.

Il existe de nombreux modèles de lunettes solaires. Elles filtrent toutes un certain pourcentage de rayons UV, généralement précisé sur l’étiquette. Les lunettes solaires bon marché offrent une protection de 95 à 100% contre les UVB et de 60% contre les UVA. On trouve aussi des revêtements anti-UV pour les lunettes de correction.

Et s'il est besoin de le ré-affirmer sous l'enseigne de la fondation contre le cancer :

 

  • Recherchez l’ombre. Exposez-vous le moins possible au soleil. Au printemps et en été, évitez le milieu de journée (de 12 à 15 heures, heure d’été).

  • Portez des vêtements protecteurs. Portez un chapeau, des lunettes solaires anti-UV et des vêtements amples, en textile finement tissé, qui protègent la peau.

  • Appliquez de la crème solaire toutes les deux heures. Choisissez une crème avec un indice de protection (FPS) d’au moins 30.

  • Faites attention aux coups de soleil. Une peau rouge signale que vous êtes resté trop longtemps au soleil sans protection.

  • Fuyez le banc solaire et la lampe. C’est d’ailleurs interdit aux moins de 18 ans.

Les vêtements protecteurs

-

La tenue vestimentaire forme une première ligne de défense contre les rayons UV nocifs. La mesure dans laquelle les rayons UV sont arrêtés dépend du modèle de vêtement et du choix du textile. Faites attention aux aspects suivants :

  • Un tee-shirt à manches longues sur un pantalon long offre la meilleure protection : tout le corps est en effet couvert.

  • Les vêtements amples sont plus confortables. L’air qui passe entre le tissu et la peau rafraîchit celle-ci.

  • Les couleurs claires donnent une impression de fraîcheur, mais les tons sombres absorbent davantage de rayons UV et protègent mieux.

  • Le tissu est plein de petits trous qui laissent passer les rayons UV. Moins les trous sont nombreux, plus ils sont petits, et plus le tissu arrête les rayons UV.

  • Les textiles tissés laissent passer moins de lumière et protègent plus efficacement. Pour tester un tissu, il suffit de le tenir à la lumière : moins celle-ci transparaît, plus le matériau est sûr.

  • Couvre-chef

    Le couvre-chef – surtout le chapeau – est la meilleure méthode pour limiter le rayonnement UV sur le visage, la tête, les oreilles et le cou. Les modèles de chapeau sont très nombreux, avec des degrés de protection variables.

  • Un chapeau entouré d’un large bord protège le mieux les joues, le nez, les oreilles, la tête et le cou. Idéalement, choisissez un bord de 7 à 10 cm de large. Il arrêtera environ la moitié des rayons directs.

  • Le képi de légionnaire protège les oreilles et le cou, mais néglige les joues.

  • La casquette de baseball protège le visage. La peau fragile des oreilles, des joues et du cou, cependant, n’est pas abritée.

  • La visière ne protège que les yeux, aux dépens des oreilles, des joues, du cou et de la tête.

Sur le même sujet

Protégez-vous contre le cancer de la peau !

La vie du bon côté

Articles recommandés pour vous