RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Belgique

Le speed pedelec : effet de mode ou véritable alternative à la voiture ?

Le marché matinal

Explosion des ventes de speed pédélecs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 juin 2022 à 10:23 - mise à jour 16 juin 2022 à 11:52Temps de lecture5 min
Par Victor de Thier, sur base d'un reportage de Thierry Vangulick

Des cyclistes navetteurs viennent de plus en plus souvent de loin travailler grâce notamment à un vélo électrique, aussi appelé le speed pedelec, capable d’atteindre les 45 km/h. C’est le mode de transport qui progresse le plus. La crise sanitaire a beaucoup aidé à son développement. Les immatriculations ont augmenté de 74% en un an et ne cessent de progresser.

Alors, ces vélos électriques qui vont très vite sont-ils une véritable alternative à la voiture pour des trajets moyens ou simples ? Ou un simple effet de mode ?

"Aujourd’hui, la plupart des gens prennent ce genre de vélo dans un cadre de leasing", explique Karl Lechat, directeur de Lucien, un magasin de cycles à Bruxelles. "On remarque que nos clients sont tous des professionnels, plutôt des actifs, jusqu’à 50-60 ans. Après, il y a des gens qui ont découvert le speed pedelec et qui n’ont plus envie de le lâcher une fois qu’ils partent à la pension". Celui-ci remarque également une demande tant par des hommes que par des femmes.

L’utilisation du speed pedelec requiert un permis de conduire. Le permis voiture est suffisant. Le boom de ce moyen de transport est cependant nettement plus marqué en Flandre, où plus d’infrastructures adaptées existent.

Articles recommandés pour vous