RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Le Sri Lanka rationne l'électricité à cause d'une inflation record

07 janv. 2022 à 16:43Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Sri Lanka a imposé un rationnement de l'électricité vendredi, le principal fournisseur d'électricité du pays ne pouvant plus acheter de fioul pour ses centrales, en raison de l'inflation record liée à la crise du dollar sur l'île.

En temps normal, 9% de l'électricité au Sri Lanka est produite dans des centrales au fioul, mais selon un responsable du Ceylon Electricity Board (CEB), la société est à court de dollars pour acheter du carburant à la Ceylon Petroleum Corporation, une entreprise publique.

Les coupures de courant sont imposées parce que la Ceylon Petroleum Corporation ne nous a pas fourni de carburant

Le CEB a dû recourir à ses centrales thermiques au charbon et hydroélectriques, tout en appliquant des coupures d'électricité d'une heure dans la totalité de l'île, a poursuivi le responsable sans préciser la durée du rationnement. 

Il a par ailleurs indiqué que la centrale électrique Sapugaskanda (160 MW) et un générateur monté sur barge dans un port de Colombo (60 MW), ont également été fermés.

"Les coupures de courant sont imposées parce que la Ceylon Petroleum Corporation ne nous a pas fourni de carburant", a souligné le responsable.

Crise économique

Dans une crise économique qui s'aggrave, le pays qui compte 21 millions d'habitants a déjà rationné le lait en poudre, le sucre, le gaz de cuisine et le ciment.

L'économie de l'île, qui dépend du tourisme, a été frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus et le gouvernement a été contraint d'imposer de larges interdictions d'importations début 2020 afin d'essayer de maintenir les réserves de devises étrangères. 


►►► À lire aussi : Taux d'inflation de 5% dans la zone Euro en décembre : un record


Alors que le pays fait face à des coupures d'électricité à répétition, le ministre de l'Énergie Udaya Gammanpila a mis en garde contre une pénurie imminente d'essence et de gazole dans les deux semaines à venir.

Celui-ci a déclaré que les stocks de carburants routiers pourraient être épuisés d'ici "la troisième semaine de janvier", à moins que des commandes ne soient passées pour de nouveaux approvisionnements.

Sur le même sujet

Le Sri Lanka déploie l'armée pour réprimer les manifestations contre le président

Monde Asie

Le Sri Lanka appelle la diaspora à investir, le FMI attendu sur place

Monde Asie

Articles recommandés pour vous