RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture web

Le streaming musical fait place à de plus en plus de concurrents

Spotify, Deezer, Apple Music, Amazon Music… Les plateformes d’écoute en ligne ne cessent de se développer pour devenir le principal vecteur de diffusion de la musique
21 janv. 2022 à 12:16 - mise à jour 21 janv. 2022 à 12:20Temps de lecture2 min
Par AFP

Spotify, Deezer, Apple Music, Amazon Music… Les plateformes d’écoute en ligne ne cessent de se développer pour devenir le principal vecteur de diffusion de la musique. A tel point que les abonnements à ces services ont augmenté de 26,4% au deuxième trimestre de 2021, selon une étude de la société d’analyse Midia Research.

521,3 millions de mélomanes souscrivaient à un service de streaming musical à la fin de la période étudiée par Midia Research. Ce chiffre est en hausse de 109,5 millions par rapport à l’année précédente. Étonnamment, cette progression n’est pas due à des géants de l’écoute en ligne comme le Suédois Spotify mais à… YouTube Music.

Les artistes et maisons de disques ont longtemps vu d’un mauvais œil le service d’hébergement de vidéos de Google. S’il leur apportait des millions de vues, ils se plaignaient souvent de ne pas suffisamment capitaliser sur cet engouement populaire. Les choses ont depuis bien changé et YouTube a même lancé sa propre plateforme de streaming musical en 2018.

Il semblerait que de plus en plus de mélomanes l’adoptent. Si la part de marché de YouTube Music ne s’élève qu’à 8%, Midia Research a constaté une progression de plus de 50% durant les douze mois précédant le deuxième trimestre de 2021. C’est le seul acteur occidental du streaming musical à avoir enregistré une telle augmentation. YouTube Music doit ce beau résultat aux membres de la génération Z et aux plus jeunes Millennials, deux cibles particulièrement convoitées par Spotify et consorts.

Les services de streaming asiatiques contre-attaquent

Toutefois, Spotify conserve sa position de numéro un. Le groupe suédois représente, à lui seul, 31% de part de marché mondial dans le streaming payant, suivi par Apple Music à 15% et Amazon Music à 13%. Mais l’ultradomination de Spotify dans le secteur touche à sa fin puisque Midia Research constate un léger ralentissement de sa croissance ces dernières années. Il parie de plus en plus sur les podcasts pour booster son portefeuille mondial d’abonnés, et s’enorgueillit de compter l’ancien président Barack Obama ainsi que le prince Harry et Meghan Markle dans son catalogue.

Spotify devra mettre les bouchées doubles s’il ne veut pas être rattrapé, dans un avenir plus ou moins proche, par ses concurrents. Avec en tête, des acteurs émergents comme les chinois Tencent Music et NetEase Cloud Music. Ils représentent 18% de part de marché, alors qu’ils ne sont disponibles qu’en Chine, et comptaient 35,7 millions d’abonnés durant la période analysée par Midia Research.

La Russie n’est pas en reste avec Yandex Music. Ce service de streaming a vu son nombre d’abonnés se multiplier par deux l’année dernière, ce qui le crédite à 2% de part de marché mondial dans le streaming. La preuve que ce secteur devient un marché de plus en plus diversifié.

Sur le même sujet

Les ventes de musique en hausse en Belgique, boostées par la popularité des vinyles

Le lancement de Spotify HiFi n’est plus d’actualité

High tech

Articles recommandés pour vous