Regions Liège

Le succès des boissons festives non alcoolisées profite à la société liégeoise Univers Drink

Arnaud Jacquemin est le fondateur et directeur d’Univers Drink

© RTBF – Martial Giot

24 déc. 2021 à 08:01Temps de lecture2 min
Par Martial Giot

Depuis près de douze ans, la société liégeoise Univers Drink développe des boissons festives non alcoolisées. Son succès n’a cessé de grandir. Elle a glané une de récompenses, certaines décernées par des consommateurs, d’autres par des œnologues. Elle est désormais leader sur le marché belge.

Au cours des dernières années, Univers Drink a largement étoffé sa gamme de produits. Elle en comprend actuellement quarante. On y trouve des vins, blancs, rouges ou rosés, des vins pétillants, des cocktails, pétillants ou plats, et des spiritueux. Tous sont donc sans alcool. Certains sont bio. Ils sont distribués dans 39 pays.

Mentalités et regards ont changé

Le marché a considérablement évolué comme l’explique Arnaud Jacquemin, le fondateur d’Univers Drink : "Il y a une grosse dizaine d’années, les vins sans alcool étaient, d’abord, inconnus en grande majorité. Il y a cinq ans, ça ne concernait pas beaucoup de consommateurs. Aujourd’hui, on voit que c’est un boum total, parce que les personnes qui se préoccupent de leur santé sont de plus en plus nombreuses Les produits sans alcool répondent à une demande croissante. Ce qu’on a voulu faire, c’est répondre à la fois aux consommateurs adultes avec des vins et des pétillants et aux consommateurs plus jeunes avec des cocktails, comme des spritz ou des mojitos."

Le profil de ceux qui se tournent vers les boissons non alcoolisées a aussi beaucoup évolué. "Il y a une dizaine d’années, c’étaient vraiment des gens qui n’avaient pas le choix, parce qu’ils avaient des problèmes de santé ou autres. Aujourd’hui, tout le monde consomme un petit peu, de temps en temps, des boissons sans alcool, pour x raisons, par exemple la tournée minérale en février."

Arnaud Jacquemin poursuit : "Il y a quelques années, celui qui ne buvait pas d’alcool était un peu vu comme le trouble-fête. Aujourd’hui, celui qui ne boit pas d’alcool est un peu celui qui a compris que prendre soin de son corps, ce n’est peut-être pas si idiot que ça, quoi. Aujourd’hui, presque un jeune sur quatre déclare ne pas consommer d’alcool.".

La qualité des produits a aussi évolué

Les mentalités ont donc changé. Les produits aussi, ce qui a évidemment joué. "Il y a effectivement plusieurs années, la qualité des produits était totalement différente.", constate le fondateur et directeur d’Univers Drink, "Notre objectif a toujours été de mettre sur le marché des produits dont on est fiers qualitativement parlant. Aujourd’hui, on peut faire la fête avec des produits gustativement de qualité et complexes. Par exemple, pour nos vins, on va partir d’un vrai vin, qui a 12% d’alcool, qu’on va désalcooliser à basse température sous vide. Ce procédé permet, d’une part, d’arriver à 0% d’alcool et, d’autre part, de garder au maximum toutes les qualités organoleptiques propres aux vins, comme les tanins, l’amertume etc. Il m’est arrivé de voir des personnes qui se sont trompées de verre, en prenant un vin sans alcool, sans s’en apercevoir. Chacun a la liberté de faire ce qu’il veut. Un peut prendre de l’alcool, l’autre pas. On fait la fête ensemble. C’est un concept qui est très rassembleur au final."

Sur le même sujet

FrOui : La boisson belge qui met l’accent sur la santé, le local et le durable

Made in Belgium

Articles recommandés pour vous