Le tatouage dans la bouche, cette pratique en hausse chez les jeunes

Kissed by you, killed by you tattooed on inside of woman's lip

© Getty

24 déc. 2021 à 06:48 - mise à jour 26 déc. 2021 à 14:37Temps de lecture3 min
Par Charlotte Legrand

La première fois que Léa en voit un, c'est dans une vidéo sur TikTok. Puis la jeune fille se rend compte qu'à l'école aussi, à Saint-Ghislain, des élèves un peu plus âgés qu'elle (elle a 14 ans), se vantent d'avoir un tatouage à l'intérieur de la lèvre. "Pour certains, c'est une façon d'éviter que leurs parents soient au courant. Il y en a aussi qui se font tatouer après des soirées, un peu sur un coup de tête. Je trouve ça vraiment bête. Et puis il y a ceux qui pensent à après, à leur futur métier...Pour qu'ils puissent cacher facilement leur tatouage". 

Notre reportage audio

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ont-ils été inspirés par des célébrités? C'est possible. Les chanteuses Shym, Miley Cyrus, le mannequin Kendall Jenner affichent fièrement leur tatouage à l'intérieur de la bouche. "Moi j'avais vu que le rappeur Wiz Khalifa en avait un, je trouvais le concept vachement cool", nous explique Théo. Ce jeune Cominois s'est fait tatouer "No Limit" il y a 4 ans déjà. "Je suis allé dans une convention à Lille. C'est une sorte de foire du tatouage. J'avais rien dit à mes potes sur le tatouage que je comptais faire. J'ai fait 1, 2, 3 tatoueurs. Et le troisième m'a dit 'ok installe toi, je te le fais, pas de problème".

Il nous avoue avoir pas mal "dégusté", au moment des piqûres et dans les heures qui ont suivi. "La douleur, c'est comme si vous mordiez dans votre lèvre, en fait. Et le tatouage recrache de l'encre pendant plusieurs heures, c'est un peu désagréable". Ce qu'il apprécie, c'est le côté "discret" de ce tatouage. "Je le montre si j'en ai envie, et j'aime voir la réaction des gens". Dans sa famille, tout n'est pas passé "crème". Ok pour sa maman. Mais les mamys...il rit encore de la tête qu'elles ont tirée. "Elles me disaient 'oh! non! c'est pas possiiiiible!!!!"

"Un tatouage qu'on montre à qui on veut, et quand on veut", c'est ce que recherchait Théo
"Un tatouage qu'on montre à qui on veut, et quand on veut", c'est ce que recherchait Théo Theo Van Zon

Trouver un salon de tatouage qui accepte ce type de demande nous a demandé pas mal de coups de fil. "Pour l'intérieur de la lèvre, les muqueuses, je renvoie vers un confrère à Bruxelles qui ne fait que ça", nous répond un tatoueur montois. Chez Select-Tattoo, Filippo ne fait plus non plus le tatouage dans la bouche. "J'en ai fait deux dans ma carrière et cela remonte à des années. Je préfère éviter maintenant." Lui ne reçoit pas spécialement de demandes pour ce style de tattoo.

Ce spécialiste du "polynésien" est même déçu que cela puisse revenir à la mode, ou du moins être présenté comme une tendance. "Quel est l'intérêt de faire ça? Et ceux qui le demandent savent-ils la signification qu'il y a là-derrière?" Le tatouage de la lèvre intérieure aurait été utilisé, à l'origine, pour "marquer" les esclaves. "On indiquait le nom de leur propriétaire dans la bouche, et s les paumes de la main", précise Ritthy, un autre tatoueur montois. "Peu de gens le savent. Comme lorsqu'on demande un tatouage de larme sur le visage. Ou une étoile sur l'épaule. Ce ne sont pas de simples dessins! Il peut y avoir de très lourdes significations là-derrière. Est-ce que la personne veut vraiment porter ce message-là?"   

Theo Van Zon
Ritthy - Select-Tattoo Mons
Ritthy - Select-Tattoo Mons Charlotte Legrand

Adjovie, elle, réalise ce type de tatouage dans son salon de Saint-Amand-Les-Eaux. Elle utilise la technique du handpoke. Il s'agit de piquer la surface, point par point. "C'est une zone très particulière, qui requiert beaucoup de délicatesse. On le sent, déjà, lorsqu'on injecte l'encre avec l'aiguille. La sensation est différente d'un avant-bras, une jambe. Ici, ce sont des muqueuses". Pour cette professionnelle, les risques ne sont pas plus grands dans la bouche que sur une surface corporelle "externe", à condition toutefois de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène, de pratiquer dans de bonnes conditions pour éviter infections ou vilaines cicatrices. 

Filippo en plein travail
Filippo en plein travail Charlotte Legrand

Comme les autres tatoueurs que nous avons rencontrés, elle ne réalise pas de tatouages sur des mineurs (Ndlr: le code de déontologie des tatoueurs l'interdit). Comment expliquer dans ce cas que des adolescents soient concernés par la "tendance"? "Il est possible que des personnes plus jeunes aillent se faire tatouer chez des personnes qui s entraînent ou débutent dans le tatouage", nous répond Adjovie, " et qui acceptent malgré tout de tatouer les mineurs. Après, je ne dirais pas que c'est un marché parallèle mais, oui, c'est fort possible que cela se fasse 'entre potes'" .

Parmi les plus douloureux, le tatouage de la bouche réclame aussi des soins particuliers, voire des retouches. 40% des tatouages ne résisteront pas à l'épreuve du temps. 

Adjovie Handpoke

Sur le même sujet

Bye bye électricité statique dans les cheveux !

On n'est pas des pigeons

Pigments interdits, nouvelles encres… : pour l’instant certains tatoueurs sont "dans l’impossibilité de travailler légalement"

Articles recommandés pour vous