Brabant wallon

Le TEC Brabant wallon souhaite engager 36 conducteurs de bus : les séances d’information ont attiré de nombreux candidats

36 conducteurs recherchés en Brabant wallon, mais le TEC a d'autres postes à pourvoir ailleurs en Wallonie.

© Tous droits réservés

Le TEC Brabant wallon a récemment lancé un appel à candidatures. Il y a 36 postes de conducteurs de bus à pourvoir assez rapidement, en raison de l’augmentation de l’offre de transport public. Des séances d’information ont été organisées ces jours-ci, en collaboration avec le Forem. Elles ont attiré 37 personnes à Nivelles la semaine dernière et 48 ce lundi à Louvain-la-Neuve.

"Les gens sont présents, c’est une très bonne nouvelle, se réjouit Ninon Gerlache, responsable du département recrutement du TEC. Certains se rendent compte, par rapport aux contraintes du métier, que ce n’est peut-être pas spécialement fait pour eux. Mais nous sommes très contents d’observer la motivation des gens à se renseigner sur le métier de conducteur."

Quatre séances d'information ont été organisées ce lundi à Louvain-la-Neuve pour les candidats.
Quatre séances d'information ont été organisées ce lundi à Louvain-la-Neuve pour les candidats. © Hugues Van Peel - RTBF

Plusieurs qualités sont requises pour être conducteur: gérer le stress, accepter la flexibilité des horaires, respecter les règles et avoir le contact facile avec la clientèle, être serviable et cordial en toutes circonstances. C’est précisément cet aspect du métier qui intéresse Adrien, vingt ans, chauffeur de poids lourds.

"Il y a beaucoup plus de contacts avec les clients, on voit parfois des clients qui sont proches de leur chauffeur quand ils font souvent la même ligne. Tandis que le camion, on est tout le temps seul dans sa cabine, c’est un métier très solitaire."

Réorienter sa carrière

Parmi les candidats, on trouve beaucoup de profils très différents. Chantal par exemple a travaillé 35 ans dans le secteur pharmaceutique avant d’être licenciée.

"Je suis large d’esprit, je suis motivée par le contact avec les gens, le service à la clientèle. Et j’ai envie de voir d’autres horizons."

Après la séance d'information, un premier entretien pour les candidats. Ils seront convoqués prochainement pour le début de la procédure de recrutement.
Après la séance d'information, un premier entretien pour les candidats. Ils seront convoqués prochainement pour le début de la procédure de recrutement. © Hugues Van Peel - RTBF

Réorienter sa carrière, c’est un objectif que partage Christophe qui a travaillé pendant plus de 25 ans comme administratif dans le secteur de la logistique. Il a perdu son emploi au début de l’année.

"J’ai cinquante ans et j’ai envoie de voir autre chose, rendre service. Et j’ai toujours rêvé d’être chauffeur d’autocar quand j’étais petit. Je me dis que ça pourrait être un métier intéressant qui pourrait m’épanouir, pour terminer ma carrière. Et si ce n’est pas pour le poste de conducteur, mes compétences diverses me permettront peut-être de trouver un job administratif, donc je tente ma chance."

S’ils franchissent les différentes étapes, les candidats intègreront donc une réserve de recrutement et pourront suivre une formation de huit semaines pour obtenir le permis D et devenir conducteur de bus.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site www.letec.be.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous