RTBFPasser au contenu
Rechercher

Week-end Première

Le temps est-il cyclique ou linéaire ?

03 janv. 2022 à 09:23Temps de lecture2 min
Par RTBF La Première/Matthieu Peltier

Notre temps tourne-t-il en rond ou est-il plutôt une ligne qui part d’un début et va vers une fin ? C’est la question que soulève le philosophe Matthieu Peltier.

Qu’est-ce que le temps cyclique ?

Personne ne peut le nier, nous sommes pris par des rythmes parcourus de répétitions. Le jour succède à la nuit, chaque 24 heures, avec une implacable rigueur. Les saisons se succèdent, les jours rallongent, puis raccourcissent, puis rallongent à nouveau. L’eau coule vers la mer, puis s’évapore, retombe en pluie et coule à nouveau vers la mer.

Le vivant répète la même boucle depuis des millions d’années. A la vie succède la mort, permettant à la nouvelle vie d’apparaître.

Le temps cyclique, c’est le temps des sagesses orientales, mais c’est aussi celui des Grecs anciens, notamment Platon.

Le temps linéaire ?

Face à cette vision cyclique, nous trouvons la conception d’un temps plus linéaire. C’est le temps, notamment, du christianisme, pour lequel notre monde a un début - la création -, et une fin - l’apocalypse -.

Dans cette perception, le temps futur est fondamentalement inédit et le passé est définitivement révolu, désactivé. C’est aussi le temps du progrès moderne, un temps dans lequel l’humain avance et progresse, en connaissances, en maîtrise de la nature et, pourquoi pas, en sagesse.

Le temps linéaire part d’un début et va vers une fin. C’est un temps où la surprise est la norme.

Adopter la vision cyclique ou la vision linéaire change bien des choses

Si vous êtes dans un temps cyclique, votre rôle d’humain consiste essentiellement à bien vivre le présent et à ne pas casser l’harmonie des rythmes cosmiques, explique Matthieu Peltier.

Il ne s’agit pas tant ici d’essayer de changer les choses que de s’harmoniser avec elles. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que, dans l’Antiquité, les Stoïciens adoptaient une vision cyclique du temps, quand on sait que le secret de la vie heureuse, pour eux, résidait justement dans l’acceptation de ce qui est.

A l’inverse, si le temps est linéaire, votre rôle change complètement. Il vous faut faire advenir le meilleur futur possible et il vous incombe aussi d’éviter le pire. Le temps linéaire permet aussi l’avènement de choses totalement neuves, qu’on ne connaît pas et pour lesquelles nous ne sommes pas préparés.

C’est donc un temps qui nous met plus sous pression, mais qui nous permet aussi d’espérer.

Alors que choisir ?

Pour Matthieu Peltier, s’il est incontestablement vrai que notre univers est rythmé par des cycles, on doit néanmoins admettre que notre connaissance de l’Histoire cosmique nous montre autre chose que la répétition. Le jour, la nuit, les saisons, n’existaient pas avant l’apparition du système solaire, qui date de la seconde moitié de cette Histoire.

La vie sur Terre est un jour apparue, et il y a eu un avant et un après. On sait également que, dans quelques milliards d’années, le Soleil lui-même se vaporisera et la Terre avec lui. Il y a donc de l’inédit.

L’actualité nous le rappelle également : 2020, avec l’avènement de la pandémie, ne ressemblait pas à 2019. Et aucune civilisation auparavant n’a dû faire face à un réchauffement climatique. C’est un défi que nous ne connaissons pas.

Mais tout cela n’est pas négatif, affirme Matthieu Peltier. Un temps linéaire est aussi un temps dans lequel il est permis d’espérer. Les surprises, ce n’est pas toujours négatif. Et nous avons ainsi la possibilité de créer un futur différent, qui ne sera justement pas la répétition de ce qui, aujourd’hui, nous est insupportable.

A l’échelle plus individuelle de nos vies, le temps linéaire est une invitation à croire que l’on peut changer et que rien n’est inéluctable. C’est un message positif pour tous ceux qui viennent de s’embarquer dans la nouvelle année avec des bonnes résolutions.

Oui, il est possible de réussir ce que, jusque-là, nous n’avions peut-être jamais réussi !

Ecoutez ici la Philo selon Matthieu

La philo selon Matthieu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les méditations de Gregorio Botta à la galerie Montoro 12

Exposition - Accueil

Faut-il vivre sobrement pour être heureux ?

Week-end Première

Articles recommandés pour vous