RTBFPasser au contenu
Rechercher

Fenêtre sur doc

« Le tour du livre » : un road-movie documentaire à la rencontre de la poésie

Maxime Coton: auteur et réalisateur
16 mars 2022 à 10:13Temps de lecture1 min
Par Anne Schiffmann

Réalisateur et poète à la fois, Maxime Coton nous embarque dans son périple à vélo à la rencontre de ses lecteurs et lectrices. Au centre de leurs conversations : la place de la poésie dans leur vie et son rôle face aux dérives du monde. Cela donne un film original et attachant qui rend hommage à la beauté des mots.  

Le tour du livre : un documentaire à voir dans Fenêtre sur doc le samedi 19 mars à 23h30 sur La Trois et à revoir sur Auvio

Le tour du livre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’était en avril 2021. Nous étions encore au temps des masques et des lieux culturels fermés. Lassé de ce long confinement, Maxime Coton a décidé de parcourir à vélo son propre pays, la Belgique, pour colporter ses poèmes et livrer, en mains propres, son dernier ouvrage.

Son voyage a commencé le dimanche 18 avril exactement à La Louvière, sa ville natale. En tout, il aura fait 400 kilomètres à vélo à travers la Wallonie et Bruxelles pour remettre son recueil de poésie intitulé " Au dos des nuits ".

Fervent amateur des mots et de la poésie, Maxime Coton a publié son premier recueil de poésie en 2004, à 18 ans, devenant alors le plus jeune poète belge publié chez un éditeur professionnel. Sa conviction est que la poésie n’est pas qu’affaire de livre. Elle est aussi un rapport aux autres, une manière de voir le monde. Maxime Coton le poète est aussi un réalisateur qui aime filmer et écouter les gens et ce qu’ils ont à nous dire.

Ecrit à la première personne, son film nous donne à voir son périple peuplé de rencontres inattendues et évidemment poétiques. Il nous interroge sur cette question qui le taraude : " au fond, qu’est cette chose essentielle que l’on nomme poésie ? ". Le kaléidoscope des réponses récoltées nous rappelle le pouvoir de la poésie à réenchanter nos vies, si on prend la peine de s’y attarder. Cela donne un film d’une élégance modestie, spontané et souriant, léger et sensible et qui fait du bien.

Produit par Bruit Asbl en coproduction avec la RTBF

Sur le même sujet

Cet automne, la tournée mondiale de la poétesse Rupi Kaur fera escale en Belgique pour la première fois !

Littérature

Thomas Gunzig reçoit le prix Rossel en 2001

Vivacité

Articles recommandés pour vous