Cyclisme

Le Tour ou le Giro pour Evenepoel en 2023 ? "On regardera les parcours et les kilomètres de chrono avant de décider"

© © Tous droits réservés

04 oct. 2022 à 05:15Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants avec AFP

Depuis sa victoire à la Vuelta, c’est LA question qui anime les conversations de beaucoup de fans de cyclisme : quel grand tour va disputer Remco Evenepoel ? Giro ou Tour de France ? Le parcours sera déterminant dans sa décision.

"Je sais qu’après mon succès en Espagne, il y a eu beaucoup de commentaires de personnes qui veulent me voir très vite sur le Tour de France. Mais, je reste très calme par rapport à cela. Il faut avancer pas à pas", a indiqué le coureur du Wolfpack.

"Avec l’équipe, on a un plan. Et, comme ce fut le cas cette année, nous n’avons jamais changé ce plan. Je n’ai que 22 ans et beaucoup d’années devant moi. La Vuelta a été un grand pas vers mon grand rêve (de remporter le Tour, ndlr). Mais cela peut prendre beaucoup de temps pour atteindre son rêve", a poursuivi Evenepoel. "On regardera bien les parcours et les kilomètres de chrono. A partir de là, on pourra décider quelle course on fait".

Après son année de rêve, Remco est gonflé à bloc. "Avec mes victoires à la Vuelta et aux championnats du monde on peut avoir encore plus confiance en l’avenir et dans nos objectifs qu’il y a six semaines. Nous avons montré – l’équipe et moi – que nous pouvions lutter et gagner un grand tour. Nous pouvons nous tourner vers l’avenir en tenant compte des points positifs et des points négatifs. Nous pouvons apprendre de tout cela et continuer à nous développer".

Evenepoel est également revenu sur les rumeurs de transfert des derniers jours. "J’étais très surpris parce que je ne savais rien de cette histoire. Je savais qu’il y avait de l’intérêt de plusieurs équipes, pas une seule (Ineos). C’était même avant la Vuelta, mais je ne voulais pas en entendre parler parce que j’avais des grands objectifs. Cela n’a pas changé. Je n’ai jamais parlé d’un départ. Je suis sous contrat jusqu’à la fin 2026. J’ai confiance en l’équipe et l’équipe a confiance en moi. Je n’ai aucune raison de partir. J’ai obtenu de très bons résultats et je me sens très bien dans l’équipe".

Sur le même sujet

"Le Tour de France est désormais ma priorité", assure Evenepoel qui envisage toujours une participation au Giro

Cyclisme

Vélo de cristal : Evenepoel et van Aert, deux champions à la saison fantastique pour une récompense

Cyclisme

Articles recommandés pour vous