Regions Liège

Le tram anticipe déjà les extensions vers Jemeppe et Herstal, avec une réunion d’information au début mars.

En vers, le "tram court"; en rose, les prolongements nord et sud

© Tous droits réservés

Les extensions de la ligne de tramways vont-elles être terminées avant le tronçon initial entre le Standard et Coronmeuse ? La question est volontiers provocatrice, mais elle se pose, avec le démarrage de la procédure administrative : une séance d’information de la population est convoquée pour le deuxième mardi de mars, pour lancer l’étude d’incidences. Elle tient de la grand-messe : une salle de quatre cents sièges à La Préalle, une scène de vingt mètres pour caser tous les protagonistes, une retransmission en direct pour les riverains qui n’auraient pas pu se déplacer…

Le permis d’urbanisme, délivré voici une dizaine d’années, est dépassé ; la mobilité a changé en une décennie. Quatre stations herstaliennes, quatre stations sérésiennes voilà ce qui est programmé. La nouveauté, c’est que le projet intègre désormais le "mobipark", le méga dépôt de Tilleur, sur le site des anciennes usines Chimeuse. L’infrastructure doit accueillir non les rames sur rails, mais les transports en commun par routes, et notamment les "tribus", les bus à haut niveau de service, qui doivent adapter en profondeur le réseau TEC de l’agglomération liégeoise.

Pour conserver le financement européen de cet investissement, il faut terminer les opérations endéans quatre ans. Voilà pourquoi il ne faut pas traîner. Le calendrier du chantier sur le territoire de la ville n’est toujours pas mis à jour tronçon par tronçon…

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous