RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Le travail du Panel citoyen wallon pour le climat débouche sur 168 recommandations, dont la limitation à 100Km/h sur autoroute

13 mars 2022 à 12:14 - mise à jour 13 mars 2022 à 14:39Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Panel citoyen pour le climat a présenté dimanche matin à Namur les 168 recommandations issues du processus participatif qu'il a mené depuis le printemps 2021. Ces propositions s'inscrivent dans l'objectif global de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre en Wallonie d'ici 2030.

Le panel, composé d'une cinquantaine de citoyens wallons, a vu le jour d'après la volonté du gouvernement wallon d'impliquer les citoyens dans la révision de son Plan-Air-Climat-Energie. "Il s'agit de revoir à la hausse les ambitions de ce plan au vu de l'urgence climatique", a rappelé dimanche en introduction Philippe Henry, le ministre wallon du Climat.

Les recommandations ont été formulées selon neuf axes d'intervention. Elles ont également été priorisées d'après leur impact et leur acceptabilité supposée auprès de la population.

En matière de mobilité, les recommandations vont de la réduction du prix du train, au développement d'un réseau de transport intégré en passant par la suppression des cartes de carburant. Mais aussi la réduction de la vitesse sur autoroute à 100Km/h maximum.

En matière d'habitat y figurent des éléments comme le fait de développer le partage des ressources, troquer le béton contre le bois chaque fois que c'est possible et taxer les nouveaux bâtiments pour financer la rénovation de bâtiments vides.

En matière de consommation, les propositions mettent l'accent sur l'organisation à l'échelle européenne des circuits de transport des biens de consommation ou encore l'introduction d'engagements forts en matière environnementale et sociale dans les accords commerciaux.

En matière d'enseignement et d'éducation, le panel citoyen insiste sur la nécessité de modifier les référentiels scolaires et d'y intégrer les notions liées à l'environnement.

Les 168 recommandations vont à présent être analysées par l'administration wallonne. Celles qui seront retenues nourriront le futur Plan-Air-Climat-Energie, qui doit être adapté d'ici à la fin de l'année.

 

Sur le même sujet

Réforme de l'État : le Fédéral donne son feu vert pour des commissions mixtes et des panels citoyens

Politique

Namur : 20 citoyens rassemblés pour rendre la ville plus verte, le panel citoyen pour le climat est lancé

Regions

Articles recommandés pour vous